Les statues, icônes, images, peintures et photographies miraculeuses.

26 12 2007

La photo transparents Les statues, icônes, images, peintures et photographies miraculeuses. Pierre Jacques Sténio Félix.  Introduction. “Je me refuse à croire à la réalité objective d’un seul de ces phénomènes ou à attacher une foi entière au récit de tel ou tel narrateur déterminé, mais la multiplicité des faits rapportés et la concordance de certaines de ces histoires m’ont amené à la conviction que les phénomènes dits surnaturels peuvent, considérés dans leur ensemble, avoir une existence réelle”. Emmanuel Kant, philosophe, Allemagne, 18ème siècle. Les phénomène miraculeux de la vie mystique sont pour beaucoup de personnes le fait d’hystéries, de superstitions ou d’inventions délibérées. Ces phénomènes sont plus nombreux qu’on ne le pense. Les apparitions de la Sainte Vierge Marie se sont produites à travers les siècles. Des statues, des peintures icônes, des images et photographies miraculeuses ont été connues depuis longtemps. De nos jours ces mêmes phénomènes ne sont pas rares.    1. Pourquoi les apparitions.    Par sa nature, l’homme est appelé à l’incrédulité et au doute. Il lui est difficile de croire à l’absolue fidélité, l’absolue innocence, l’absolue soumission à Dieu. C’est pourquoi la Vierge Marie vient elle-même nous rendre visite dans ce monde sceptique, afin d’affirmer à tous par la voix des bénéficiaires d’apparitions : « Je suis L’Immaculée Conception. »  « Marie se situe entre son Fils et les hommes dans la réalité de leurs privations, de leur pauvreté et de leurs souffrances. Elle se place au milieu, c’est à dire, non pas de l’extérieur mais à sa place de Mère, consciente comme telle de pouvoir montrer au Fils le besoin des hommes. » Jean-Paul II. Lettre Encyclique, Redemptoris Mater. Comment ne pas reconnaître, cependant, l’égoïsme de l’homme dans ce monde « malade », pour parler comme certains auteurs contemporains. Le seuil de l’incrédulité et de l’indifférence envers le Créateur a été atteint. Le matérialisme croissant, la société de consommation démentielle, le monde technicisé à outrance,  la corruption totale des mœurs, ce sont les maux de notre société. On trouve partout dans le monde des exemples de la déchristianisation, du rejet des pauvres nations et surtout du mépris et de l’abandon des marginalisés de la société. « Les apparitions authentiques ont pour but de nous rappeler l’Evangile, le message de Jésus, en insistant sur certains points plus nécessaires pour une époque donnée, certaines vérités oubliées. », G. Maindron. Les apparitions de Kibeho.   La Vierge Marie est un être réel, historique. Son intercession en notre faveur date des noces de Cana en Galilée. « La maternité de Marie dans l’économie de grâce se poursuit sans interruption, depuis le consentement qu’elle a donné dans a foi lors de l’Annonciation et qu’elle a maintenu sans hésitation au pied de la croix, jusqu’a la consommation perpétuelle de tous les élus. En effet, élevée au ciel, elle n’a pas abandonné cette mission de salut, mais par son intercession multiple, elle continue à nous obtenir les dons du salut éternel. Dans sa charité maternelle, elle prend soin des frères de son Fils qui sont encore en itinérance et se trouvent au milieu des dangers et des angoisses C’est pourquoi l’Eglise invoque la Bienheureuse Vierge Marie sous le titre d’Avocate, de Secours, d’Auxiliaire, de Médiatrice. » Lumen Gentium, 62. Dans notre société marquée par l’indifférence aux religions, la Vierge Marie s’adresse au monde entier par la voix des petits, des enfants, des pauvres, parfois même, des marginalisés de la société.  Les messages de la Vierge Marie sont au diapason avec les réalités spirituelles du monde actuel. Repentir, pénitence, conversion. La Vierge exhorte le monde à se détacher de l’incroyance, de suivre les commandements et les sacrements. La Vierge met en garde l’humanité par de nombreuses prophéties. A Catherine Labouré, elle prévoit les malheurs de la France pendant la révolution  A Fatima, La Salette. Vierge en larmes, à Kibeho, à Garabandal et encore à Medjugorje, elle donne des avertissements. Il y aura des guerres, des catastrophes naturelles, et des problèmes dans l’Eglise.  Après chaque apparition on enregistre un renouveau apparent  de spiritualité et puis plus rien. On peut constater une indifférence de la science et des religions en face de la réalité des guérisons. L’Eglise elle-même continue son sacerdoce presque à la petite semaine et ne souligne pas particulièrement cette présence continuelle de Marie un peu partout dans le monde. Il n’est donc pas exagéré de penser que ces apparitions n’ont globalement pas eu l’effet qu’on aurait pu s’attendre envers la grande foule des croyants. On peut difficilement évaluer l’effet réel de ces nombreuses apparitions sur les incroyants et il n’est connu que peu de conversions spectaculaires comme celles de Ratisbonne, de Claudel, et d’Alexis Carrel. Des chrétiens et même des ecclésiastiques s’étonne que la Vierge Marie soit apparue si fréquemment, parfois pendant longtemps à d’humbles bénéficiaires. La Vierge revient pourtant. Elle reparaît pour s’adresser à ce peuple « qui a la tête dure », comme elle l’aurait dit à une des voyantes. A travers les apparitions, elle nous fait signe pour que nous revenions à l’Evangile qui est la Parole de son Fils, la Parole de Vie. Plusieurs chrétiens, même ceux de sérieux  milieux ecclésiastiques pensent que l’Eglise n’a pas besoin d’apparitions, car tout a été révélé par la mort et la Résurrection du Christ. Il est vrai que le contenu de certains messages de récentes apparitions, celles de Garabandal, de Bayside et même de Medjugorje, a rendu  perplexe les autorités religieuses, car toute contradiction de l’enseignement de l’Eglise est considérée suspecte et inacceptable. L’Eglise n’est pas prête à valider ces apparitions, même si les événements attirent  de grandes foules. Dieu est intervenu dans le monde dans le  passé pour venir en aide notamment  au peuple élu en difficulté. Il intervient quand il le trouve nécessaire, notamment en ces temps de doute et d’incroyance, à travers les apparitions de la Sainte Vierge. Le Christ lui-même est apparu à plusieurs voyants  pour demander la conversion  l’espace de dix siècles (une vingtaine par an en moyenne). La part des fausses apparitions et des phénomènes hallucinatoires reste, bien entendu, inconnue dans cette impressionnante estimation. En ce qui concerne le 20ème siècle, le nombre de vingt apparitions annuelles est largement dépassé : contrairement à ce qu’on pense généralement ces prodiges ne sont pas en régression. Le mot miracle vient du latin mirari qui signifie “s’étonner”. Dans son sens moderne ce mot désigne un événement ou un phénomène réputé contraire aux lois de la nature et interprété comme une intervention divine. Ou, selon une autre définition : un effet dont la cause échappe à la raison. La notion de miracle n’est donc ni un concept philosophique ni un concept scientifique : elle est une notion exclusivement religieuse. L’un des docteurs de l’Eglise, Saint Bonaventure, considérait qu’il y a deux façons de regarder les choses : “comme des objets ou comme des signes”. Le miracle a surtout fonction de signe : il est la marque de la présence de Dieu parmi les hommes. Mais il n’a de valeur que lorsqu’il est dispensateur de grâce. Dévotion à Marie.  C’est par la très sainte Vierge Marie que Jésus-Christ est venu au monde, et c’est aussi par elle qu’il doit régner dans le monde. Marie a été très cachée dans sa vie : c’est pourquoi elle est appelée par le Saint-Esprit et l’Église  » Alma Mater – Mère cachée et secrète « . Son humilité a été profonde.. Sa conception, sa naissance, sa vie, sont de  mystères. Son Assomption est aussi un mystère.   Marie est la Mère admirable du Fils, Jésus dans son cœur l’aimait comme tous les fils aiment leur mère. Tous les jours, d’un bout de la terre à l’autre on prie la Vierge Marie, la  Bienheureuse.                 Elle est protectrice de plusieurs pays, villes, diocèses. Plusieurs cathédrales sont consacrées à Dieu sous son nom. Point d’église sans autel en son honneur. Point de contrée ni canton où il n’y ait quelqu’une de ses images miraculeuses. Elle accomplit des guérisons et se montre aux hommes depuis des siècles et m^me de nos jours.   On n’a point encore assez loué, exalté, honoré, aimé et servi Marie. Les appellations de la Sainte Vierge en relation avec les apparitions.    

Appellation.  Année.  Lieu.  Bénéficiaire. 
Notre Dame du Pilier.  40  Espagne.  Saint Jacques 
Nodre Dame des Neiges.                 352  Italie.  Jean de Rome et sa femme. 
Notre Dame de Walsingham.                1061  Angleterre.  Richeldis de Faverches. 
Notre Dame du Rosaire.  1208  Espagne.  Dominic de Guzman 
Notre Dame des Douleurs.  1233  Italie.  Sept nobles. 
Notre Dame du Mont Carmel.  1251      Angleterre.  Simon Stock. 
Notre Dame de Guadalupe.  1531  Mexique.  Juan Diego. 
Notre Dame de la Miséricorde.  1536  Italie.  Antonio Botta. 
Notre Dame de Siluva.  1600  Lituanie.  Plusieurs enfants et parents. 
Notre Dame du Bon Secours.  1634  Equateur.  Sœur Mariana Francisca de Jésus Torres. 
Notre Dame de  Czestochowa.               1655  Pologne.    
Notre Dame de Guiandet.  1692  France.  Claude Alain. 
Notre Dame de Lavang.  1698  Vietnam  Plusieurs paroissiens. 
Notre Dame de la Visitation.  1717  France.  Jean Pallié. 
Notre Dame de la Médaille Miraculeuse.  1830  France.  Catherine Labouré. 
Notre Dame de La Salette.  1846  France.  Mélanie Calvet. Maximin Giraud. 
Notre Dame des Douleurs.  1853  Italie.  Véronica Nucci. 
Notre Dame de Lourdes.  1858  France.  Bernadette Soubirous 
Notre Dame de l’Espoir.  1871  France.  Six enfants 
Notre Dame du dimanche.  1873  France.  Auguste Arnaud 
Notre Dame de Knock.  1879  Irlande.  Marguerite Byrne , Marie Mc Loughin et autres. 
Notre Dame de Fatima.  1917  Portugal.  Lucia Dos Santos et 2 autres enfants. 
Notre Dame de la Visitation.  1917  France.  Jean Pallié. 
Notre Dame de Beauraing.  1932  Belgique.  Gilberte Voisin. 
Notre Dame de Banneux.  1933  Belgique.  Mariette Beco. 
Notre Dame de toutes les Nations.  1945  Hollande.  Ida Peederman. 
Notre Dame des Roses. Marie Secours des mères.    1970  Etats Unis.  Véronica Leuken. 
Notre Dame La Réconciliatrice des peuples.  1976  Venezuela.  Maria Esperanza de Bianchi. 
Notre Dame de Soufranieh.  1982  Syrie.  Myrna  Nazzour. 
Notre-dame La Mère de l’Eucharistie.  1983  Italie.  Marissa Rossi. 
Notre Dame du Rocher.  1984  Etats Unis.  Maria  Paula. 
Notre Dame des Amériques.  1988  Etats Unis.  Estella Ruiz.   

  La Vierge et les signes. Un enseignement. La Vierge essaye de nous éduquer : prier avec le cœur..  Certains messages contiennent des appels à la prière, mais d’autres sont des révélations. Certaines apparitions sont accompagnées de phénomènes étonnants comme des lévitations, des mouvements du soleil, Les Icônes célèbres de la Sainte Vierge Marie. Depuis les origines, la représentation de la Mère de Dieu a eu une place privilégiée dans l’art chrétien. On peut même dire qu’aucun autre sujet n’a été plus souvent interprété que Marie et son Fils. Les chefs-d’œuvre interprétant ce thème sont innombrables, tant en Orient qu’en Occident. On appelle ainsi l’icône où la Très Sainte Vierge Marie tient dans ses bras son divin Fils, Théotokos en grec et Bogorodiza en slavon. Les icônes de la Mère de Dieu expriment la beauté et la spiritualité.  Par le langage des formes et des couleurs utilisé de main de maître, l’humanité a crée par des artistes son idéal de perfection le plus haut. La tradition rapporte que saint Luc peignit les premières icônes d’après les traits de Marie, et lui en attribue trois, dont se sont inspirés les trois types fondamentaux repris par la suite. Aucune des icônes de saint Luc n’est parvenue jusqu’à nous, bien que  certaines de celles qui existaient quelques siècles plus tard  lui soient attribuées. Cependant cette dénomination se justifie en partie par la ressemblance des icônes suivantes avec ces modèles : deux d’entre celles que l’on attribue à saint Luc représentant la Vierge à l’Enfant, types Hodiguitria et Eléousa, tandis que la troisième Vierge était représentée seule, mais dans une attitude de supplication, C’est de l’époque des premiers temps du christianisme, et des catacombes romaines que proviennes les plus anciennes  icônes représentant ce sujet. L’image sacrée portative, objet de culte, aurait probablement son origine dans la région syro-palestinienne, berceau du christianisme, propagée ensuite en Asie Mineure et plus particulièrement à Byzance. Il reste quelques icônes  mariales anciennes, à Rome du V-VIème siècle (peinte avec le procédé « à l’encaustique »), au monastère du Mont Sinaï et dispersées dans différents musées. Beaucoup d’icônes mariales furent détruites pendant la période iconoclaste, mais ces luttes permirent de définir et d’approfondir la signification et le rôle de  l’icône.   Les techniques de restauration rendront une beauté insoupçonnée aux icônes assombries par le noircissement du vernis qui les recouvre, encroûtées par la fumée des flammes, des cierges, de l’encens.    La Theotokos est vêtue de la manière traditionnelle d’une tunique souvent richement brodée et d’un maphorion qui lui couvre les cheveux et les épaules et descend jusqu’aux genoux. Son visage est très expressif, aux grands yeux reflétant la profondeur spirituelle et le recueillement, pleins de miséricordieuse bonté. Le teint varie selon l’époque et l’école artistique, mais il est en général plutôt foncé. Les mains longues et fines tracent des gestes respectueux, empreint de douceur. La position de face  accentue le caractère sacré.  Les trois étoiles  disposées sur le front et les deux épaules, disent en un langage symbolique qu’elle fut Vierge, avant pendant et après l’enfantement. L’Enfant qu’elle tient dans les bras a le visage d’un adulte : c’est l’Eternel. Elle est la nouvelle Eve glorifiée par le père, elle est l’Eglise même. Parmi tous les humains, aucun ne ressemble davantage à l’image divine, au Logos incarné, elle reste donc le modèle à imiter pour retourner notre image primitive (eikôn selon la Bible grecque, et dans plusieurs passages de saint Paul).   Trois images de la Vierge Marie, aujourd’hui disparues, ont été le modèle initial de beaucoup d’autres : la Vierge des Blachernes (église où l’ion conservaient les voile de Marie), qui a les mains levé pour la prière, et son Fils représenté sur sa poitrine ; la Vierge d’Hodigos, d’où le nom Hodiguitria, où la Mère soutient sur un bras l’Enfant Jésus, et le désigne de l’autre main comme la « Voie ». La troisième est la Vierge Haghiosorotissa, (de la sainte urne) parce que la ceinture qui aurait appartenu à la Vierge Marie y était conservée et vénérée. Elle était appelée également la Vierge de Calcopratia, du nom de la place où s’élevait l’église, à cent mètres de Sainte Sophie. Sur cette icône Marie avait une attitude d’intercession, comme sur la déeisis. Parmi les nombreuses variantes de ce sujet iconographique, nous pouvons citer : la  Vierge trônant, assisse sur un trône et tenant l’Enfant sur ses genoux,  Nikopeia (qui donne la victoire) Maire, représentée en pied, serre contre elle à deux  mais Enfant Jésus. Platytéra (plus vaste que les cieux) nom donné fréquemment à la Mère de Dieu dans les textes liturgiques, ainsi qu’à ses images, mais ce n’est pas un type caractéristique, la Vierge qui allaite (Galactotrefoussa), la Vierge de la Passion,  la Vierge à trois mains, la Vierge Buisson ardent  qui se rapporte aux images bibliques, Fleur incorruptible  etc. Le symbole  contenu dans l’icône mariale » En toi (Mère de Dieu) se réjouissent toutes les créatures »,  sont les premières paroles  du cantique chanté au cours de la liturgie eucharistique de saint Basile.   On trouve encore d’autres icônes liées aux célébrations liturgiques mariales du rite byzantin : dans les pays slaves on célèbre la  Protection de la Mère de Dieu (Pokrov). Dans les pays de tradition grecque le vendredi qui suit Pâques on célèbre la fête de la Mère de Dieu Source de vie, qui a son origine à Constantinople.   L’icône appartient a l’Orthodoxie. Elle n’est que l’hôte de l’Occident. Pourtant, elle est née dans l’Eglise encore indivise et le catholicisme ne conteste pas sa vénération. Mais une ancienne tradition de l’icône -et le culte qui lui est lié- ne s’est maintenue (d’une manière assez limitée) qu’en Italie, car celle-ci a gardé, à travers les siècles, un lien plus solide aussi bien avec les premiers temps du christianisme qu’avec Byzance. Cependant, même dans ce pays, la tradition de l’icône est restée secondaire. Aujourd’hui, dans les églises catholiques de l’Occident, il n’est pas rare de trouver des icônes isolées, de facture dite italo grecque, οu des reproductions de ces icônes; la plupart représentent la Mère de Dieu et jouissent de l’attention des fidèles. Les icônes typiquement russes, nées d’une vision de la Mère de Dieu, ou de faits miraculeux opérés par son intercession, portent de nombreux noms : Apparition de la Vierge à saint Serge de Radonege, Console ma peine, Joie inattendue, Salut de ceux  qui sont en train de se perdre, Joie de tous les affligés. La liste pourrait être encore plus longue, surtout si on se rappelle les localités dont les noms ont été associés à une icône mariale, la Vierge de Vladimir,  peut être la plus belle de tous,  celle de Kazan, très vénérée en Russie, celle de Czestochowa, de Jérusalem, de Lydda, de Tolga.  Le calendrier du Patriarcat de Moscou donne une liste de 196 icônes miraculeuses de la Mère  Les icônes de la Mère de Dieu sont solennellement fêtées par l’Eglise orthodoxe, même plus d’une fois dans l’année, ainsi la Vierge de Vladimir est fêtée  le 21 mai, le 23 juin et le 26 août. Le Concile Vatican II « Constitution sur l’Eglise »  retrouve l’icône en  référence directe au concile de Nicée en 787.   « Le saint concile engage les fils de l’Eglise à apporter un concours généreux au culte, surtout liturgique, que le magistère a recommandé au cours des siècles; il recommande de conserver religieusement toutes les règles portées dans le  passé au sujet du culte des images du Christ, de la bienheureuse  Vierge et des saints » Ce point a aussi été rappelé dans les commémorations de jubilée du Concile de  Nicée II en 1987.   Les chrétiens saisissent la valeur de l’Icône comme rôle de médiation. Ils ont compris que l’Icône est à la base du patrimoine de chacun. Elle fait partie du patrimoine du peuple chrétien tout entier. Les icônes et les statues miraculeuses de la Vierge s’échelonnent des premiers siècles au XXème. IL existe au moins un millier de lieux de pèlerinage marials dans le monde, en France, en Russie en Espagne, en Allemagne, en Italie, etc.  Le culte de la Vierge est partout dans le monde, en Amérique du sud, aux Etats Unis, dans l’Inde, aux Philippines,à la Réunion, à Maurice, dans les petites îles comme Rodrigues. Les qualificatifs de la Vierge Marie sont très nombreux. «Notre Dame de la mer »  « Notre Dame du ciel, pleine de Grâce!’, « Notre-Dame des fleurs aromatiques », « Notre-Dame de  jubilation universelle »,  « Notre-Dame,  Rappel des perdus », « Notre-Dame, Donatrice des eaux célestes », « Notre.-Dame, Joie des affligés », « Notre-Dame de Dignité »,  « Notre-Dame de Triple Tendresse », « Notre-Dame, Source d’huile sainte », « Notre-Dame, Donatrice de vie », « Notre-Dame, Vie heureuse »; « Notre-Dame, Vierge-Mère », « Notre-Dame, Nourricière », « Notre-Dame, Oeil vigilant », « Notre-Dame, Buisson ardent », « Notre-Dame, nοn façonnée par la   main de l’homme », « Notre-Dame, Joie des désespérés », « Notre-Dame, des larmes de la Mère de Dieu », « Notre-Dame, Regard d’humilité », « Notte-Dame,  Vision des yeux du coeur », « Notre-Dame, Doux baiser », « Notre-Dame, Verbe fait Chair », « Notre-Dame, Sagesse divine », « Notre-Dame,  Salut des nοyés »,  « Notre-Dame’, Soulagement des angoisses », « Notre-Dame de Passion, de Consolation » « Notre-Dame de Grâce », « de Miséricorde, du Bοn Secours, de Liesse, de la Garde, de Consolation des affligés, etc. ». Les litanies de la Vierge sont  un ruissellement de noms d’ amour: Refuge des pécheurs, Reine des anges Notre Dame du Laus,  Notre Dame des Villages,  Notre Dame du Bon Secours, Notre Dame d’Ariège, Notre Dame de Ste Espérance, Notre Dame de Marcelle, Notre Dame de la Garde, Notre Dame de Clavier, Notre Dame  du  Pont du Salut, Notre Dame d’Etang, Notre Dame du Cœur Immaculé, Notre Dame de Tonneteau, Notre Dame de la Peinière, Notre Dame de Lorette,  Notre Dame de Lorette Notre Dame des Miracles, Notre Dame de Fresneau, Notre Dame de Sous-Terre  Notre Dame de la Trinité,  Notre Dame de Clery, Notre Dame de Neuvizy, Notre Dame de Payragude,  Notre Dame de l’Epine, Notre Dame des Bois, Notre Dame de Bon-Secours, Notre Dame de l’Aurore, Notre Dame de Bon Secours, Notre Dame aux pieds d’Argent, Notre Dame de l’Immaculée, Notre Dame de Boulogne, Notre Dame d’ Orcival, Notre Dame du Chêne, Notre Dame des Voirons, Notre Dame de Pitié,  Notre Dame de Beauchêne   Notre Dame de Grâce, Notre Dame de Tout Pouvoir, Notre Dame  de Toutes Grâces, Notre Dame  de Brasse; Notre Dame de Bonne-Garde,  Notre Dame de Bonne Délivrance, Notre Dame des Anges, Notre Dame des Miracles, Notre Dame de France, Notre Dame de Westminster. 
France

Notre Dame de toutes les Grâces  Chatillon-sur-Seine, France, 350  Des Grâces dans la ville ou la statue a été transportée. 
La Vierge de la Mer    Boulogne, France, 636  Préservée de la destruction au 16e siècle. Détruite dans la Révolution française. 
Notre Dame des  Miracles  St. Omer, France, 636  Ville délivrée des envahisseurs 
Notre Dame de  Avioth  Avioth, France, 1150   Trouvé dans les broussailles.   
Notre Dame de  Rocamadour  Rocamadour, France, ?   La tradition place  Zaccheus et Ste. Véronique sur ce site. Délivrance des enclaves des musulmans. La cloche de l’église  sonne quand il y a un miracle. 
Notre Dame de  Liesse  Liesse, France, 1150  Apparition miraculeuse dans une prison Egyptienne. ; Transport miraculeux de croisées prisonniers d’Egypte à la France pendant leur sommeil.   
Notre Dame des Vertus.    Lig.-Barrois, France, 1150   Guérison du cousin du pape  Urbain IV, entre autres.   
Notre Dame de  Myans  Myans, France, 1150  Prévient l’avalanche en  1248. Préserve des crues dévastatrices.   
Notre Dame de la garde  Marseille, France, 1190  Apparition aux marins. Préserve du Choléra  en 1833. 
Notre Dame des Epines.    Chalons-sur-Marne, France 1400  Broussaille en feu contenant une statue.   
Notre Dame de la Saule.    Plantees, France, 1649  Une saule saigne quand elle es percée par un hérétique qui se convertit.   
Notre Dame du Sourire  Lisieux, France, 1832.  Propriété de la famille de Ste. Therese. Présent dans sa chamber pour la vision de la Sainte Vierge. 

Italie        

Protectrice du Peuple Romain    Rome, Italie, 352  Emmené à Rome par  Ste. Helena et placée à Ste Marie Majeur. Délivrance des épidémies . Participacion angélique à la Messe. 
Notre Dame d’ Oropa  Oropa, Italie, 370  Delivrance de la plaie. Pas de poussière sur la statue.   
La Madonne de la Consolation  Turin, Italie, 450  Délivrance des épidémies.   
Notre Dame de  Monte Vergine  Monte Vergine, Italie, 1119  Apparition à St. Guillaume de Cercelli. 
Sainte Mère d’ Aracoeli  Rome, Italie, 550  Site de la Vision de la Vierge à  Auguste au temps du Christ. Le dissuadant d’accepter le titre de Dieu.   
Madone  Carmine  Naples, Italie, 1250  Illumination de la figure de la peinture. Et guérisons en masse.  en 1500. 
Notre Dame de la Grâce.    Montenero-Livourne, Italie, 1345  Apparition miraculeuse de l’image Délivrance des tempêtes.   
Notre Dame de  Bonaria  Cagliari, Italie, 1370  Tempête en mer se calme miraculeusement.   
Notre Dame du Chêne  La Quercia, Italie, 1417  Transport surnaturel de l’image Protection des bombardements des environs, pendant la deuxième guerre.   
Notre Dame de Grâce  Milan, Italie, 1450  Protection contre les épidémies. . 
Notre Dame du Bon Conseil  Genazzano, Italie, 1467  Transport miraculeux d’Albanie. Apparition d’une église sur le mur. Préservation de bonbardements qui détruit l’église pendant la deuxième guerre mondiale. 
Notre Dame des Pleurs  Trevi, Italie, 1485  Larmes de sang . 
Madonna Della Guardia  Gênes, Italie, 1490  Apparition. Demanda une chapelle et guérisons en 1625. 
Notre Dame du Perpétuel Secpours  Rome, Italie, 1495  Miracles et guérisons.   
Sainte Marie  Liberis  Cascia, Italie, 1500  Delivrance de la peste. 
Notre Dame de  Capocroce  Frascati, Italy, 1527  Peinture animée en 1527 et 1796. 
Notre Dame de  Montallegro  Rapallo, Italie, 1557  Apparition miraculeuse de la peinture et transport dans la location actuelle   
La tristesse.  Rho, Italie, 1583  Larmes de sang.   
Notre Dame de la Confiance  Todi, Italie, 1700  Apparition et deliverance de 100 séminaires pendant la deuxième guerre mondiale. 
Avocate de pécheurs  Cava de’Tirreni, Italie, 1654  L’image reste 48 ans dans une cave sans protection de l’humidité,. 
Marie des Sept Voiles  Foggia, Italie, 1732  Peinture animée vue par  by St. Alphonsse de  Liguori et d’autres personnes. 
Mère de l’Amour Divin  Rome, Italie, 1740  BOns retour des soldats d’Ethiopie. Moins de dommages pendant la deuxième guerre. Mondiale.   
Regina Sanctorum Omnium  Ancona, Italie, 1796  Larmes de la vierge au moment de l’invasion de Napoléon.   
Mater Admirabilis  Rome, Italie, 1844  Embellissement miraculeux de la peinture Site de la vision de Jésus de Jesus par Josefa Menendez. 
Mère du Pardon.    Rimini, Italie, 1850  Mouvement des yeux témoigné par des milliers de personnes. 
Notre Dame de  Pompeii  Pompéi, Italie, 1875  Associé avec St. Bartolo Longo; Miracles de guérison. 
Madonne en larmes de Syracuse (image)  Syracuse, Sicile, 1953  L’image pleure (vérifié scientifiquement ) Des larmes humaines. . 

Amérique 

Notre Dame de  Lujan  Lujan, Argentine, 1630  Lujan delivré de l’épidémie de choléta.   
Notre Dame de  Copacabana  Bolivie, 1583  Des lumières miraculeuses souvent des pécheurs en détresse.   
Notre Dame du Saint Rosaire  Cap-de-la-Madeleine, Quebec, 1845  Un pont miraculeux permet la construction d’une église et disparaît un jour après.   
La Vierge de la charité Image  Cobre, Cuba, 1600  Délivre d’une tempête   
Botre Dame de  Quinche  Ecuador, 1586  Lumière surnaturelle. Résurrection d’un enfant.   
Notre Dame de  Zapopan  Zapopan, Mexique, 1541  Lumières surnaturelles ; delivrance de la peste  et des tempêtes.   
Notre Dame des remèdes    Mexico City, 1540  Miracles climatiques Délivrance de la peste 
Notre Dame de  Ocotlan  Tlaxcala, Mexique, 1541  Apparitions; Transport surnaturel d’une statue.   
Lady of the Angels  Mexico City, 1595  Preservation d’innondations. 
Botre Dame de  Compassion  Mexico City, 1595  Miracles.   
Statue de la Guérison des maladies    Patzcuaro, Mexique, 1565  Guérison des malades   
Notre Dame de  San Juan  S.J. de los Lagos, Mexique, 1623  Resurrection d’un enfant 
Notre Dame du Rond  Mexico City, 1670  Sculpture miraculeuse; 
Notre Dame de la lumière  Salvatierra, Mexique, 1676  Protection contre des épidémies 
Notre Dame des Anges  Tecaxic, Mexique, 1684  Lumières et musiques miraculeuses.   
Notre Dame de  Santa Ana  Santa Ana, Mexique, 1700  Sculpture illuminée 
Notre Dame des  Miracles  Tlaltenango, Mexique, 1720  Lumière musique et parfums miraculeux.; 
Notre Dame de  Thunderbolt  Guadalajara, Mexique, 1807  Deus cops de foudre l’un détruit l’autre refait la statue. . 
Notre Dame du prompt success.    New Orleans, Etats Unis, 1809  Le vent change de direction et protège du feu.   
Vierge de  Walcourt  Walcourt, Belgique 387  Sort du feu au 13e siècle Survit à six incendies en 1600 ans. 
Otre Damde de Hal  Hal, Belgique, 1267  Trente deux boulets de canons toment dans le sanctuaire sans faire de mal en 1580. 
Notre Dame de la Potterie  Bruges, Belgique, 1267  Victoire pendant une guerre   
Notre Dma de La Sarte  La Sarte, Belgique; 1250  Humidité surnaturelle pendant la sècheresse. . 
Notre Dame du Bon Succès  Bruxelles, Belgique, 1436  Victoire contre les protestants en  1631. 
Notre Dame de  Foy  Foy, Belgique, 1609  Miracles et guérisons.   
Notre Dame de  Chevremont  Leige, Belgium, 1697  Préservation miraculeuse pendant les bombardements de la deuxième guerre mondiale.   
Santé d’ Oostacker  Oostacker, Belgique, 1872  Guérisons 
Notre Dame d’ Altotting  Altotting, Bavarois, 680  Un cadeau de  St. Rupert; Préservation contre la peste Victoire sur Napoléon. En 1814. 
Notre Dame du Vignoble  Dettlebach, Allemagne; 1484  Epargné par les Suédois au  17e et par Napoléon au 19e siècle.   
Réconfort des Affligés.    Kevalaer, Allemagne, 1641  Voix mystérieuse et vision emmenant l’achat de la peinture.   
Notre Dame des Guérisons  Waterford, Irelande, 1590  Révélation pendant la messe d’un voleur.   
Notre Dame de Graces  Cork, Irelande, 1350  Bois miraculeux contenant la statue sur la plage.   
Notre Dame Consolatrice des Affligés.  Luxembourg, 1627  Résurrection d’un enfant mort Déluge protégeant la ville lors d’une invasion. 
Notre Dame de la Montagne  Funchal, Madère, 1350  Apparitions. Délivrance pendant la première guerre.   
Notre Dame de  Schiedam  Schiedam, Pays bas, 1379  Un bateau ne peut pas bouger car la statue est trop lourde La statue sourit à un enfant.   
La Douce mère  Hertognbosch, Pays Bas 1380  Les moqueurs sont punis et doivent réparer la statue.   
Notre Dame Etoile de la Mer    Maastricht, Pays Bas 1400  Les protestants ne peuvent bouger quand ils veulent abîmer la statue animée. .   
Notre Dame du Sable  Roermond, Pays Bas, 1418  Une rivière se glace pour permettre aux soldats catholiques de vaincre le envahisseurs protestants. Protection pendant la deuxième guerre mondiale.. 
Notre Dame de  Fetal  Fetal,
Portugal, 1150 
Apparition à un bergère et révélation de pain frais et demande de sanctuaire. 
Notre Dame d’ Ortiza  Fatima, Portugal, ?  Bergère sourde et muette est guiérie par la Vierge Une statue miraculeuse est trouvée.  Et se transporte miraculeusement au site . 
Notre Dame de  Kazan  Fatima, Portugal, 1209  Apparition de Marie qui révèle la location d’une Icône perdue de Russie   
Notre Dame du Pilier  Zaragoza, Espagne, 40  Apparition à St Jacques au milieu de musiques célestes. Fragrance de roses jusqu’a ce jour. 
Notre Dame d’ Einsiedelin  Ensiedelin, Suisse, 853  Découverte des assassins de  St. Meinrad, Vision du Ciel en  903; La statue survit cinq incendies. 
Notre Dame de  Guadalupe  Guadalupe, Espagne 580  Apparition révèle la location de la statue perdue.   
Santa Maria de el Puig  El Puig, Espagne, 622  Sept étoiles brillantes et la musique céleste révèlent la location d’une cloche et une statue de Marie 
Notre Dame de  Monserratt  Monserratt, Espagne, 718  Lumières surnaturelles et musique révèlent la location d’une statue qui est enterrée dans une cave. 
Notre Dame de démunis.  Valence, Espagne, 1416  Statue mystérieuse   
Notre Dame de la Rosée (image)  Almonte, Espagne, 1450  Apparition et apparence d’une statue couverte de rosée.   


Europe de l’Ouest 

Europe Centrale. 

Grande mere d’Autriche  Mariazell, Autriche, 1157  Chemin miraculeux sur le trajet d’un pèlerinage. 
Notre Dame de la t^te baissée  Vienne, Autriche, 1610  La peinture bouge et parle Promesse de prière pour ceux qui sont au purgatoire; 
Notre Dame de la fenêtre  Absam, Autriche, 1979  Image miraculeuse dans un panneau de fenêtre. 

Europe de l’Est.          

Madonne Irlandaise    Gyor, Hongrie 1697  Statue  avec des larmes de sang pour le sort des Irlandais le jour de St Patrick, d’ou vient la statue/.   
Notre Dame du matin  Vilnius, Lithuanie, 1590  Préserve de l’invasion russe en 1795. 
Notre Dame de Siluva  Siluva, Lithuanie, 1608  Apparition de la Vierge révèle le site d’une image dans un coffre souterrain. 
Notre Dame de  Czestochowa (image)  Czestochowa, Pologne  Peinte par St Luc selon la tradition. Des chevaux refusent de le bouger. Des hérétiques voulant la défigurer meurent. Noircie avec l’âge et la fume. 

Divers pays. 

Notre Dame d’  Akita  Akita, Japon, 1973  Statue de la Vierge en larmes et une blessure apparaît avec la vision de Soeur Agnès. , 
Notre Dame de  Mellieha  Mellieha, Malte, 58  La tradition attribue la peinture à St Luc. Delivrance de la sècheresse et des épidémies. 
Madonna tal-Ghar  Mellieha, Malte, ?  Les bras de la Vierge Marie etde l’Enfant Jésus bougent pour bénir. 1893. 
Notre Dame du Rosaire (image)  Quezon City, Philippines, 1593  Permet de vaincre les envahisseurs Hollandais.   
Notre Dame d’ Antipolo  Antipolo,
Philippines, 1626 
Transport miraculeux de la statue dans la location du sanctuaire . 

  Icônes particulières.  On a décrit des icônes comme des « fenêtres sur le divin. »   Notre Dame de Pompéi.   Non loin des ruines de Pompéi détruite en 79, devant l’ancien volcan se trouve la Campania. Un lieu de culte dédié à la Vierge Marie, Notre Dame du Rosaire, a été élevé. Sur l’autel se trouve l’image de la Vierge de Pompéi. Elle est représentée comme une Reine avec Jésus qui étend sa main pour bénir. Il y a un saint à ses pieds. C’est l’icône de Pompéi. Le 21 octobre 1979, le pape  Jean Paul II a visité Pompéi. Le 26 octobre 26 1980, Bartolo Longo a été béatifié par Jean Paul II et a été désigné comme « l’homme de la Madone » et de « L’Apôtre du Rosaire. » Salus Populi Romani Protectrice du peuple Romain.   L’image miraculeuse, protectrice du peuple romain est la plus honorée en Italie. Elle se trouve à la chapelle Cappella Paolina,ou chapelle de la Dame de la Basilique Sainte Marie Majeure à Rome. L’image, de 5 pieds par 33 pieds, représente Jésus,tenant la main gauche de Marie. Il tient un livre dans sa main droite, et regarde sa Mère. Salus Populi Romani est une des images que l’on croit avoir été peint par saint Luc. Cette peinture est considérée miraculeuse en Italie. Pendant que  St. Grégoire le  Grand (590-604)  était pape, la peste avait affecté le peuple de Rome, décimant des familles entières. Le pape Grégoire avait alors organisé des processions de prières en  transportant cette icône à travers la ville. Le pape Paul VI a prié devant l’Icône à Sainte Marie Majeure « Avec un esprit plein de confiance et d’amour filial. » Saint Ignace de Loyola, fondateur des Jésuites avait aussi prié devant la peinture, de même que saint François de Borgia. Celui-ci avait demandé au pape la permission d’effectuer une copie de l’icône pour les Jésuites.   Orfanotrofio Divino Amore (Sanctuaire Notre Dame du Divin Amour.Au XIII siècle à Castel di Leva, sur une des tours du château, il y avait une image représentant la Vierge assise sur le trône, l’Enfant Jésus dans ses bras, et une colombe représentant l’Esprit Saint, Divin Amour. En 1944, alors que Rome courait le risque d’être détruite le tableau de la Vierge était transféré dans différentes églises de la ville et enfin dans l’église de St. Ignace.  C’était là que le 4 juin 1944 le peuple romain, afin d’obtenir la libération de la ville, faisait vœu à Notre-Dame de renouveler sa propre vie, d’édifier un nouveau sanctuaire et de réaliser une oeuvre de charité en son honneur. Le 11 juin 1944,Pape Pie XII allait prier avec les romains et conférait à Notre-Dame du Divin  Amour le titre de  » Salvatrice de Rome « . L’Icône miraculeuse de Chernigov-Gethsemane . Cette icône a été donnée à l’église de st Michel par une jeune femme, Alexandra Filippova. Fekla Adrianova, une paysanne paralysée depuis neuf ans avait été subitement guérie en presence de l’Icône.     L’Icône miraculeuse Akhtyrskaya. Dans la ville Dans la ville ADAkhtyrka (Kharkov), en 1739, un prêtre pieux. Daniel Vasiliev , il cultivait le jardin quand il a vu cette image de la Vierge priant devant la Croix. Il a conserve l’Icône qui brillait et une voix lui a dit d’aller vers une source miraculeuse. De nombreux miracles eurent éventuellement lieu.   Notre Dame de la Tendresse.   L’icône représente le Christ se blottissant tendrement dans les bras de la Vierge Marie. Sa main droite touche la joue de Marie. C’est l’union parfaite de Marie et de son divin fils. On peut situer l’origine de cette peinture vers 1125. C’est l’image est la  plus aimée de l’Eglise d’Orient. Une grande cathédrale a été construite pour l’abriter à  Vladimir. Le caractère miraculeux de l’Icône  a été démontré quand les mongols ont envahi Moscou en 1395.La bénédiction de la Vierge aurait été obtenue avant la bataille. Notre Dame de Vladimir est encore de nos jours la protectrice du  peuple russe.    Notre Dame de  Montserrat. Sur la montagne de  Montserrat, près de  Barcelone, en Catalonie une église contient une statue miraculeuse de la Madone et l’Enfant Jésus, nommée  ‘La Moreneta’,c’est à dire « le petit noir ». La statue a des origines lointaines. Elle a été découverte dans une cave. St Ignace de Loyola a prié pendant une nuit devant cette statue avent d’entreprendre sa mission religieuse.  La statue est considérée comme une des images les plus célèbres d’Espagne, et le nombre de pèlerins ayant vu cette statue est considérable.  Notre Dame de  Einsiedeln.   

En 853, un saint homme, le bienheureux Meinrad, qui vivait en ermite à Einsiedeln en Suisse aurait placé une statue dans une petite chapelle près de sa cellule. Une église a été plus tard construite à la place de la chapelle. En 948, Notre Seigneur, pendant une apparition miraculeuse a lui-même dit  la messe de la consécration. Quand l’évêque Conrad de Constance est arrivé, une voix s’est élevée « Arrête, frère, cette église a été consacrée par Dieu. » Malgré les ravages d’incendies au cours des siècles, la statue de 4 pieds de haut  a été préservée de tout mal. Plusieurs fois au cours des siècles des miracles ont eu lieu à la chapelle où se trouve cette statue.   Notre Dame de Czestochowa, Pologne  » La Madonne Noire «  La tradition veut que cette peinture ait  été peinte par St Luc et que c’était pendant qu’il travaillait que la Sainte Vierge l’ait parlé de la vie de Jésus afin de l’aider à  écrire son Evangile. En 326, Sainte Hélène a retrouvé la peinture à  Jérusalem et pour l’héberger dignement, elle aurait fait  construire un sanctuaire à Constantinople. Pendant une bataille, la peinture qui avait été transportée sur les murs de la cité aurait miraculeusement protégé la ville de la destruction.En 1382 le prince Ladislaus voulant protéger la peinture l’a envoyé dans une église à Czestochowa en Pologne. Notre Dame de Czestochowa ( la Madone Noire) devait devenir la Reine et la protectrice de la Pologne.Ce sont des résidus de suif  provenant des bougies pendant des siècles qui donnent à cette peinture sa couleur foncée  actuelle.En 1920, les Russes voulaient envahir la Pologne. Ils se sont enfuis après avoir vu une image de la peinture dans les nuages.Des cures miraculeuses pendantdes siècles ont fait de cet endroit un célèbre lieu de pèlerinage.   Notre Dame de la Consolation.  Le sanctuaire Notre Dame de la Consolation se trouve à Turin en Italie. L’icône date du début de l’ère chrétienne et la tradition veut qu’elle soit l’œuvre de Saint Luc. Selon cette tradition, St. Eusebius avait emmené cette icône d’Egypte à Turin en Italie au quatrième siècle?  St. Maximus, évêque de Turin de 380 à 420, avait transféré l’icône dans un autre sanctuaire à Turin, et avait recommandé la dévotion à Notre Dame de la Consolation. Pendant les persécutions des iconoclastes, l’icône a été  cachée à la Chapelle de saint à Turin, où elle est restée jusqu’au onzième siècle. En 1014, Arduino, Marquis de Ivrea qui était malade a eu une vision de la Vierge Marie qui, l’ayant guéri lui avait demandé de faire construire une chapelle sous le titre  » Notre Dame de la Consolation« . Pendant les travaux de construction, l’icone de la Consolation aurait été retrouvée et placée sur l’autel. La chapelle du marquis avait plus tard été détruite pendant des guerres.  Jean Ravais, un aveugle de  Briançon, France, aurait rêvé qu’il voyait dans les ruines de Turin une peinture de la Vierge. Il s’était donc rendu à Turin et selon ses directives, des fouilles ont permis de retrouver les vestiges de l’ancienne chapelle ; L’icône s’y trouvait intacte. Un grand sanctuaire aurait alors été construit au même endroit. Le pape Léon XIII avait accepté de faire célébrer annuellement le 20 juin, une Messe spécialement dédiée à la Vierge de la Consolation.   Notre Dame de Nazare. ( Nossa Senhora). En haut d’un promontoire portugais, se trouve le célèbre sanctuaire de Notre Dame de Nazare (Nossa Senhora de Nazare).  Une statue le la Sainte Vierge est vénérée par tout le Portugal. Une légende veut que le moine Ciriaco aurait transporté la statue à Bethléem pour le donner à Saint Girolamus. Celui-ci l’avait à son tour donné à saint Augustin qui l’avait envoyé au monastère de Merida en Espagne. Durant l’invasion arabe, la statue aurait été cachéee dans une cave à Sitio. La statue a été découverte par des bergers  en 1179. Quelques années plus tard Dom Fuas Roupinho, un noble gentilhomme qui chassait, serait tombé dans un précipice sans une intervention miraculeuse de la Sainte Vierge qui lui est apparu. En reconnaissance, le gentilhomme a fait construire une chapelle pour abriter la statue de Sitio.   Icônes de dévotions Bibliques.   Notre Dame du Bon Conseil. Une image de Notre Dame du Bon Conseil se trouve dans l’église des Augustiniens à Genazzano. La légende veut que pour la fête de St Marc  en 1467,un nuage est descendu sur la vieille église de. » Notre Dame du Bon Conseil ». Après sa dispersion, la foule a trouvé une petite image de la Vierge avec l’Enfant Jésus. La peinture n’avait pas de support et semblait flotter miraculeusement dans l’air.  Les moines Augustiniens ont reçu l’approbation du pape Léon XIII de porter un scapulaire dédie à Notre Dame du Bon Conseil par un décret de la congrégation des Rites le 19-21 décembre 1893.   Notre Dame du Perpétuel Secours. Notre Dame du Perpétuel Secours, date du 15e siècle. Mais on ignore par qui il a été peint et en quelle année. Un parchemin annexé à la peinture raconte comment elle est arrivée à Rome. Un marchand venu de Crète avait entendu dire que des miracles avaient eu lieu dans cette île par une peinture fabuleuse. Il a volé la peinture et l’avait emmené avec lui à Rome où il est tombé malade. Se sentant mourir, il a raconté à un ami Romain comment il avait volé la peinture. Il lui a demandé de le faire placer dans une église. La femme du Romain s’est cependant emparée la peinture pour sa chambre à coucher. La Vierge Marie se montra en vision au Romain et réclama à chaque apparition de partager la peinture avec d’autres personnes. Le Romain ayant toujours refusé de le faire, la Vierge se tourna vers sa fille de 6 ans. Celle-ci déclara que la Vierge avait spécialement demandé que la peinture soit placée dans une église modeste,  saint Matthieu.  Le Romain accéda enfin à la requête et la peinture a été offerte aux Augustiniens. En 1798, Napoléon, à l’invasion de Rome, avait ordonné la destruction de 30 églises. St Matthieu était une de ces églises. Les paroissiens ont alors cherché vainement la peinture parmi les ruines. Ils pensaient donc qu’elle avait été détruite par le feu. La peinture avait été toutefois sauvée au dernier moment et cachée dans une charrette avait été transportée secrètement dans une chapelle à plusieurs kilomètres du lieu. Cinquante ans plus tard, le pape a autorisé le transfert de la peinture, le 26 Avril 1886 au site même de l’ancienne église Saint Matthieu. Sur la demande du pape, des reproductions de la peintures ont été envoyées partout dans le monde C’est ainsi que la a dévotion à la Vierge du Perpétuel Secours a été propagée à travers des milliers de sanctuaires, d’églises de chapelles, et de grottes du monde entier. La plupart des grandes capitales de l’Europe, Paris, Londres, Vienne, Bruxelles, Amsterdam, Munich, Genève, Madrid, Naples, Dublin, ont chacune la leur, à l’autel de Notre-Dame du Perpétuel Secours. De l’autre côté de l’océan, il y en a un grand nombre dans les États-Unis d’Amérique, en particulier à Baltimore, New York, la Nouvelle-Orléans, etc. On en compte aussi au Mexique, dans la République de l’Équateur, au Chili, à la Guyane, au Pérou, dans les Antilles, à Jérusalem dans la chapelle de l’Ecce Homo, etc., etc. C’est par centaines de millions qu’il faut compter les médailles frappées à Rome, à Bruxelles, à Lyon, à Paris et ailleurs. Un seul graveur de Paris en a écoulé plus de six millions. Un autre graveur de Lyon en a répandu dans le monde environ cinquante millions et continue à en semer chaque année plus d’un million. De nombreuses églises ont été érigées en l’honneur de Notre-Dame du Perpétuel-Secours, entre autres, à Paris, boulevard Ménilmontant ; à Argentan (diocèse de Séez) ; à Villedieu (diocèse de Bourges) ; aux Sables d’Olonne (diocèse de Luçon) ; à Roulers (diocèse de Bruges) ; à Savannah (Etats-Unis) ; à Boston (Etats-Unis) ; à Perth (Ecosse) ; à New-York (Etats-Unis) ; à Brooklyn (Etats-Unis) ; à Rosendaal (Hollande) ; à Bochum ( Westphalie) ; à Wals (Hollande) ; à Montevideo (Uruguay) ; à Ballarat (Australie) ; à Cuenca (Equateur) ; à Madrid (Espagne) ; à Astorga (Espagne) ; à Lourosa (Portugal) ; à Prague (Bohême) ; à Mosciska (Galicie) ; à Mulhouse (Alsace) ; et dans un grand nombre d’autres localités. L’image de Notre-Dame est publiquement exposée et pieusement honorée dans des milliers d’églises en France, en Belgique, en Hollande, en Angleterre, en Russie, et, dans de nombreux sanctuaires, elle est devenue l’objet de fréquents pèlerinages individuels et collectifs.   ACTE DE CONSECRATION A NOTRE-DAME DU PERPETUEL-SECOURS Auguste Vierge Marie, ô vous qui êtes, après Dieu, mon unique espérance pendant la vie et à la mort, dans l’intention de mieux vous servir et de me consacrer entièrement à vous, je m’engage aujourd’hui dans votre pieuse Archiconfrérie, où vous êtes honorée sous le beau titre de Notre-Dame du Perpétuel-Secours. O tendre Mère du Perpétuel-Secours, je vous consacre mon corps, mon âme ; mon corps avec tous ses sens, mon âme avec toutes ses facultés. Soyez la perpétuelle protection de tout mon être, mon perpétuel refuge contre les assauts de l’enfer, la perpétuelle gardienne de mon innocence, le perpétuel soutien de ma ferveur. Daignez me recevoir au nombre de vos enfants, et me faire toujours ressentir les effets de votre maternel secours. Je veux désormais vous servir fidèlement, vous invoquer sans cesse, renouveler chaque mois cette consécration, et travailler à vous gagner des cœurs. Aidez-moi, ô bonne Mère ! Faites que je ne vous oublie jamais, et que je vous redise toujours : 

O ma Souveraine, ô ma Mère, souvenez-vous que je vous appartiens ; gardez-moi, défendez-moi comme votre propriété. Saint Alphonse, mon bien-aimé protecteur, obtenez-moi la grâce d’aimer beaucoup Jésus-Christ et d’honorer jusqu’à la mort Notre-Dame du Perpétuel-Secours. Ainsi soit-il !  Notre Dame des Douleurs. Pendant des siècles les chrétiens ont considéré avec les douleurs du Christ, celles de Marie. La Vierge de l’Icône « Notre Dame des Douleurs » porte l’Ancre symbole ancien de la croix. Un poignard perce son cœur. Les Anges portent les instruments de la crucifixion. En 1482, Jean de Coudenberghe, un prêtre flamand avait enseigné les Sept Douleurs comme nous les connaissons aujourd’hui. La prophétie de Simon. (Luc 2:34-35) La fuite en Egypte. (Matthieu 2:13-21) La perte de Jésus pour trois jours. (Luc 2:41-50) La montée au Calvaire. (Jean 19:17) La Crucifixion et la mort du Christ. (Jean 19:18-30) La descente de la Croix. (Jean 19:39-40) La mise au tombeau. (Jean 19:40-42) La Vierge du Livre. Des artistes ont peint la Vierge  avec un livre au moment de l’Annonciation. La peinture de Rogier Van der Weyden  montre la Vierge assise avec un livre. L’Archange Gabriel vient donner le message céleste. Murillo a peint Sainte Anne et Marie lisant un livre. Rubens dans son oeuvre a peint Sainte Anne lisant un livre pour enseigner. Rome, Italie 1828 – En 1844, une jeune fille française, Pauline Perdrau qui devait devenir Soeur du Sacré Cœur, demande à son supérieur l’autorisation de peindre u,e image de la Vierge pour être placée dans le corridor. Du cloître Pauline Perdrau pria la Vierge pour l’aider La peinture est apparue comme elle est aujourd’hui.  Pauline a cru que c’était un miracle. Le 20 octobre 1845 le pape Pie IX en visite au sanctuaire du Monastère de Trinita dei Monti. Quand il vit la fresque il s’exclama ‘Mère Admirable’ Des miracles suivirent en novembre de la même année. Le pape Pie IX donna sa permission pour que la messe soit dite devant la fresque. Le 20 octobre, Trinita dei Monti, ou se trouve  Mater Admirabili est le lieu ou Jésus s’est montré à  Josefa Menendez. Une icône récente  dotée de pouvoirs de guérison Dans le courant de l’été 2000, une petite église privée dans une banlieue d’Amsterdam (Pays-Bas) eut le privilège de recevoir une visite tout à fait inhabituelle : celle d’un évêque russe ayant entrepris un voyage à travers l’Europe, dans l’intention de visiter les communautés orthodoxes russes et leurs églises, et apportant avec lui une icône datant du XVIIe siècle supposée avoir des pouvoirs de guérison. Sur cette icône peinte en bleu, doré et noir, on voit les images de dix saints rangés autour d’une figure centrale représentant une Vierge à l’enfant. Pendant toutes les années du régime communiste cette icône fut conservée en dehors de l’Union soviétique, par mesure de protection. On raconte qu’elle possède des propriétés de guérison ; tous ceux qui ont la chance de pouvoir l’embrasser sont supposés être guéris de leurs maux. « L’icône a guéri instantanément un homme atteint d’une maladie incurable »,a déclaré l’actrice Alia Papova. On affirme que les photographies de cette icône possèdent également des propriétés de guérison. Une statue du Padre Pio verse des larmes de sang Des milliers de personnes se sont rendus à  Messine, en Sicile, après qu’une statue en bronze de deux mètres de haut, représentant le vénéré prêtre italien Padre Pio, se soit mise à verser des larmes de sang. Selon l’agence de presse italienne Ansa, un visiteur ayant remarqué que la statue placée devant l’église Notre-dame, à Pompéi, semblait pleurer, avait appelé un prêtre, qui n’était pas parvenu à enlever la substance rouge coulant des yeux de la statue. Padre Pio, décédé en 1968, est connu  pour être le premier prêtre depuis des siècles à présenter les stigmates – les blessures aux mains, aux pieds et au côté, infligées à Jésus lors de sa crucifixion. La police a prélevé des échantillons du liquide pour analyse. L’Icône miraculeuse de  Tikhvin. L’Icône Tikhvin de la Mère de Dieu. XVe est presume avoir éte peint par l’Apôtre Luc. En  1383 elle disparut de la cathédrale Blachernae à Constantinople. On la retrouve en Russie. L’Icone est restée 55 ans aux USA avant de retourner en Russie.   Notre Dame des Neiges. Cette icône se trouve à Ste Marie Majeure, Rome.  Notre Dame est apparue au Liberius dans un rêve lui demandant d’aller voir la chute de neige miraculeuse en plein soleil d’août. .   

  Notre Dame de Vienne, Autriche. ,  « Notre Dame de la tête baissée. , » de Vienne, Autriche.  Elle a été trouvée en  1610, par le moine Dominic de Jésus e marie. Un jour qu’il essuyait la peinture l’e visage de la Vierge s’anima. Et la Vierge lui dit” Ne crains pas mon fils ta requête est exaucée. Dominique lui demanda de faire grâce a quelqu’un au purgatoire qui était son bienfaiteur et fut délivré du purgatoire.Dominique a été fait vénérable par le pape  Pie X, en 1907.  Notre-Dame de Lichen, Reine Douloureuse de Pologne. Lichen, petit village dans la région de Grande Pologne, abrite un des sanctuaires mariaux les plus connus de Pologne. Environ deux millions de visiteurs se pressent chaque année pour admirer le tableau miraculeux de Notre-Dame de Lichen. Le sanctuaire a trouvé son origine dans un fait miraculeux survenu en 1813 lors de la « bataille des nations » de Leipzig. Tomasz Klosowski, soldat de Lichen, prend part à la bataille, luttant dans l’armée de Napoléon. Gravement blessé, presque mourant, il prie ardemment la Vierge Marie pour qu’elle ne le laisse pas mourir sur un sol étranger. Selon la tradition populaire, la Vierge Marie lui apparaît à ce moment-là , coiffée de la couronne, habillée d’une robe de couleur amarante et d’un manteau doré, serrant contre son sein un aigle blanc. Miraculeusement guéri, le soldat rejoint les siens dans sa campagne natale, juste comme la Mère de Dieu le lui avait annoncé Après son retour, il cherche sans cesse dans les différents sanctuaires l’image de la Vierge, telle qu’elle lui est apparue sur le champ de bataille. Il la trouve finalement en 1836 au retour d’un pèlerinage au sanctuaire de Czestochowa. Il place d’abord, l’image dans sa propre maison, mais après il la suspend sur un vieux pin dans la forêt de Grablin. En 1852, après de nouvelles apparitions, cette fois-ci à Nicolas Sikatkas, la commission épiscopale décide de placer l’image miraculeuse dans un endroit plus digne : l’église paroissiale de Lichen, à la demande du curé du lieu, l’abbé Florian Kosinski. Cette date va marquer le vrai début du sanctuaire de Lichen qui va se développer progressivement. Devant la basilique les pèlerins peuvent admirer le monument du pape Jean-Paul II, le plus grand monument du pape en Pologne.   ’Icône miraculeuse de  Kursk Korennaya – trouvée près de la cité L’Icône a été trouvée dans une forêt près de la cite LKursk en 1295 L’Icône miraculeuses devait exaucer les prières de plusieurs personnes; Le Prince Vassily Shemyaka decide de transférer l’icône mais devint subitement aveugle.  IL pria devant l’Icône et fut guéri.   Notre – Dame de Kalwaria, Kalwaria Zebrzydowska. Le sanctuaire de Kalwaria Zebrzydowska est l`un des centres de pèlerinage important en Pologne, Il attire plus d`un million de pèlerins par an. Ils sont les plus nombreux lors des célébrations de la Semaine Sainte avec le Mystère de la Passion ainsi que lors des Funérailles et du Triomphe de la Vierge Marie en août. Le sanctuaire est composé de la basilique baroque sous la vocation de Notre-Dame des Anges, du couvent des Bernardins et de l`ensemble des églises et chapelles en style baroque et maniériste dispersées sur l`étendue de 6 km, tapies dans un paysage pittoresque des Beskidy, ressemblant grâce à sa composition topographique et architecturale aux terrains des Lieux Saints à Jérusalem. Ainsi, on peut parler d`”une spécifique copie du Chemin de Croix de Jérusalem” avec ses chapelles pour méditer sur la Passion et les Mystères de la vie de la Vierge Marie. Kalwaria Zebrzydowska Sanctuaire de la Passion et du culte marial.  Notre – Dame de Kalwaria i s`y trouve depuis 1641. Il faut souligner que le culte de la Vierge Marie se lie étroitement avec celui de Jésus Christ et, avec ce dernier, reste en harmonie. Les mystères de la Vierge et ceux de Jésus s`entrelacent. “ Ce qui attire ici l`homme toujours à nouveau, c`est juste ce mystère de l`union de la Mère à Son Fils et du Fils à Sa Mère. Ce mystère est représenté bien visiblement et largement dans toutes les chapelles et petites églises qui se sont déployées autour de la basilique.” ( Jean-Paul II, Kalwaria Zebrzydowska, le 7 Juin 1979 ) ” J`ai toujours admiré ces prières traditionnelles qui sur les Chemins de Kalwaria étaient récités par les animateurs laďques et leurs groupes. J`ai pensé que c`était un prototype tout particulier de l`apostolat laďque “. ( Jean-Paul II, Kalwaria Zebrzydowska, le 7 juin 1979 ) Jean Paul II est venu le 7 Juin 1979 en tant que pape, durant son Ier Pèlerinage à la Patrie. Il a alors prononcé les paroles importantes: Kalwaria Zebrzydowska, le Sanctuaire de Notre-Dame et les Chemins. Je venais ici plusieurs fois en pèlerin, dès mon enfance et ma première jeunesse. Je venais ici en tant que prêtre. Je venais au Sanctuaire de Kalwaria Zebrzydowska très souvent en tant qu`archevêque de Cracovie et cardinal. » Il encourageait aussi à célébrer la neuvaine avant le centenaire du couronnement de l`Icône de Notre-Dame du Calvaire et il a nommé l`église principale – la basilique mineure. Le 10 Juin 1987, durant son IIIe Pèlerinage en Pologne, il présidait les célébrations du centenaire du couronnement de l`Icône de Notre – Dame, à Cracovie dans les Błonie, en offrant en ex-voto une rose en or: “(je voudrais poser aux pieds de Notre – Dame du Calvaire une rose papale en tant que signe de ma reconnaissance pour tout ce qu`elle représentait et représente dans ma vie.” Notre-Dame de Coromoto. Notre-Dame de Coromoto a été déclarée le 7 octobre 1944, par brève pontificale, principale patronne de la république du Venezuela.
Le 11 septembre 1952, le Cardinal Manuel Arteaga y Betancourt (+ 1963), l’archevêque de la havane délégué pontifical, couronna canoniquement, dans la même église, l’image de 
Notre-Dame de Coromoto.
Ce n’est pas que l’Evangélisation ait commencé au XVIIe siècle. Mais les Indiens Kospes, établis à Coromoto, résistaient à la présence espagnole et s’opposaient aux missionnaires.
C’est alors, en 1652, que Notre-Dame intervint. Elle apparut au cacique indien. Il lui décocha une flèche, et en retour, elle fit parvenir dans sa main la petite image que l’on conserve aujourd’hui précieusement. Ce fut le point de départ de la conversion des Indiens vers un christianisme particulier, qui ne devait rien à la conquête, mais tout à Notre-Dame elle-même. au Venezuela comme à Mexico et ailleurs, la Vierge eut soin de se manifester non point aux conquérants, mais aux Indiens sur leur site propre. Comme on le lira dans le récit populaire de l’apparition.
C’est le 2 février 1975 que surgit l’idée d’élever un autre sanctuaire à Notre-Dame, sur le lieu même de l’apparition : Coromoto, à 20 kilomètres de Guanare.
Le 18 février 1976 fut fondée l’association civile Venezuela à la Vierge de Coromoto, bénie par les évêques le 4 août, après approbation des premiers statuts le 20 mai.
Le 10 septembre, la première pierre du sanctuaire national fut posée. Le 3 février suivant, une page de Coromoto fut transférée dans le village le plus proche du site présumé de l’apparition.
En 1980 commença la pose des 252 pilotis pour soutenir le nouveau sanctuaire national, car il fallut aller chercher le roc pour les fondations à 40 mètres de profondeur.
Le 27 janvier 1985, Pie XII couronna l’image nouvelle de Notre-Dame de Coromoto. 

Les Madones Noires. Plusieurs Vierges Noires existent encore de nos jours. Ean Begg rapporte q’il y en avait 450, surtout en Europe. Marie Durand-LeFebvre rapporte 272, la plupart en France  Les Madones noires connues de nos jours. Notre Dame d’Altotting [Bavière Allemagne. ; Notre Dame des Hermites [Einsiedeln, Suisse]; Notre Dame de Guadalupe.  [Mexico City]; Notre Dame de Jasna Gora [Czestochowa, Polagne]; Notre Dame de  Montserrat [Espagne]; Notre Dame de  Tindari [Sicile]. Pourquoi des Madones Noires. On peut noter que ces Madones quoique noires n’ont pas les traits africains ou d’autres peuples noires. Pour certains, noire veut dire chagriné. Les Madones noires ont pour la plupart des traits  de peine, de tristesse ce qui expliquerait couleur de l’image. 
N-D du Pilier 19e 
D’autres Vierges noires de France.  Notre Dame de Marsat.      Molompize      Orcival (Puy-de-Dome)
N-D d’Orcival, de la Delivrance 
Paris (Seine) N-D de Paix,. N-D de Bonne Délivrance, La Vierge Noire de Paris,  Rocamadour. (
Lot
)
N-D de Rocamadour 
St. Christophe-les-Gorges. 
(Cantal)
N-D du Chateau, St. Gervazy.                       (Puy-de-Dome) 
  
Sarrance. (Basses-Pyrenees)
  
Budapest
Madone Noire des Lorettes
17e
Italie. 
Madonna di Farfa. Loreto Ancona Pologne Czestochowa. La Vierge de  Czestochowa, attribué à St Luc. Notre Dame d’Einsiedeln. N Dame de Vladimir.  Notre Dame de la tendresse. Notre Dame de Refuge Patronnede la Californie Peintures et photos miraculeuses de Jésus/. Les photos représentant Jésus.La première est celle d’une peinture d’un artiste hongrois nommé Semiechen qu’il réalisa suite à une vision dont il fut gratifiée. La suivante est une photographie du Christ prise en 1987 par Sœur Anna, une femme kenyane qui eu de nombreuses révélations. Jésus a permis à soeur Anna Ali de prendre sa photo.  Jésus lui a dit ; « Ecoutes-moi. Je suis au dessus de cette terre. Je permets de me voir après plusieurs avertissements. Je me laisse voir pour ramener les âmes. J’aime l’humanité et me laisse voir pour donner des avertissements de clémence. Beaucoup ne m’écoutent pas parce qu’ils ne croient pas à mon existence. 

La troisième image est apparue sur une photo prise pendant la remise d’un calice dans le tabernacle d’une église espagnole.
Les deux photos miraculeuses prises indépendamment et la peinture de Semiechen qui ne date pas de la même époque sont extrêmement ressemblantes.
Une autre femme qui photographia un tabernacle vit au développement le portrait du Christ. Selon Padre Pio, ce portrait est la véritable Face du Christ. 
En 1982 Jackie Haas prit des photos en Terre Sainte. Parmi ses photos développées, une n’a jamais été prise : Elle l’appelle « le cadeau du ciel » Elle ne prétend pas que la photo soit miraculeuse, mais la paix qu’elle apporte à des milliers de gens est, dit-elle, « le miracle » qui en ressort.
Sœur Faustine Kowalska fit peindre un tableau représentant Jésus tel qu’elle le vit lors d’une apparition. Il représente le Christ Miséricordieux peint en 1934 par Eugène Kazmierowski. « Jésus ; j’ai confiance en toi ». Je désire que cette image soit vénérée tout d’abord dans votre chapelle, puis dans le monde entier. Je promets à ceux qui la vénéreront qu’ils ne périront pas. Je leur promets dès ce monde la victoire sur l’ennemi, mais surtout à l’heure de la mort. Je les défendrai moi-même, comme ma gloire. » Journal de Soeur Faustine, 47
 
Image obtenue par les ingénieurs de la Nasa en 1978, à partir du Visage du Suaire de Turin. L’Enfant Miraculeux de  Prague. L’Enfant Jésus a été adore par St. Athanase et St. Jérôme. Puis par  St. Bernard de Clairvaux, St. François d”Assise, St Antoine de Padoue. et Sté Thérèse d’ Avila.
D’un artiste inconnu d’Espagne. C’est une copie d’une statue en bois. Cette statue a changé de site pendant plusieurs années.   
Cette statue devait devenir un objet de culte et de nombreux miracles furent obtenus. Au 19e siècle la statue était connue en Amérique du Sud et en Italie. Et des pays lointains comme la Chine les Philippines, le Vietnam. L’enfant Jésus de Colombie. En 1914, les salésiens voulaient construire un temple en Colombie. Le Père Rizzo pria Marie pour que les chrétiens l’aide. Pendant qu’il priait, l’enfant Jésus lui apparut et lui dit, les bras ouverts, « Amène moi avec toi, je veux t’accompagner dans ta tache. »  Le Père Rizzo a eu toute la monnaie nécessaire. Il alla à une vieille boutique pour acheter une statue de l’enfant Jésus  et en trouva une La dévotion à l’enfant Jésus se propagea à toute l’Amérique Latine, accompagnée de conversions et de miracles. 
L’enfant Jésus de Lisa Picarreta. La reproduction de l’enfant Jésus  comme est apparue à apparu à Lisa Piccareta avec l’inscription « Notre Père, Ton Règne arrive » Jésus nous ouvre ses bras, il nous appelle à lui, à le serrer fort sur notre coeur et à le suivre dans le chemin de la sagesse et de l’amour. L’enfant Jésus de Prague : La statue de l’Enfant Jésus de Prague aurait été faite par un vieux moine espagnol qui aurait été gratifié d’une vision. Une femme trouve cette image de Jésus tenant un bébé. Elle est guérie du cancer.   La visionnaire Valentina Papagna1 Février 2005 – Une amie de Valentina  nommé Edda a trouvé l’image à Berrima, NSW, Australie. L’image est tombée à se pieds pendant qu’elle faisait le chemin de croix. En 1998. Cinq hosties sont tombées dans la main de Jésus. Jésus a demandé de prier pour les enfants non nés les avortés. Le Crucifix miraculeux de Notre Seigneur du poison. Dans l’église Dominicaine Porta Coeli un prêtre saint priait et  avait l’habitude d’embrasser le s pieds du Christ.  Un ennemi incroyant frotta un poison mortel sur les pieds du Crucifix. Au moment ou le prêtre allait baiser comme d’habitude les pieds du Christ le crucifix devient noir . Repenti son ennemi avoua son crime et se convertit. .   

Le voile de Manoppello. Jésus Le visage du Christ sur un rocher Visage du Christ sur un rocher En décembre 1995, Julian Webb, un cultivateur australien, a assisté à une mystérieuse matérialisation du visage du Christ. Ce miracle s’est produit à la nuit tombée, alors que M. Webb marchait sur ses terres, à proximité de Beverly, à 65 km à l’est de Perth. Il vit un rayon de lumière éclairant un rocher plat et fut stupéfait de voir que le visage du Christ y apparaissait lentement, venant de nulle part. Quelques jours auparavant, M. Webb avait entendu un message provenant des alentours de ce rocher, disant: « Je suis le Seigneur, laisse-moi te montrer le chemin.  » Croyant avoir tout imaginé, il était revenu sur les lieux avec son fils Adrian, 20 ans, convaincu que  » quelque chose de profond allait lui arriver « . C’est alors que le miracle se produisit. M. Webb a déclaré:  » Je ne suis qu’un homme ordinaire qui a assisté à un miracle, et les gens sont libres d’y croire ou non. «  La toile avec les taches de sang d’Oviedo. Oviedo. Espagne. Une toile se trouvant à Oviedo porte des traces de sang  qui proviennent on le pense de Jésus. Cette toile dont l’origine est très ancienne donne lieu a beaucoup de conjectures. Le Saint Suaire. Le Suaire de Turin . Cette bande de lin, longue de 4,36m et large de 1,10m, appelée « le Saint Suaire » et renfermée dans un coffre d’argent dans la cathédrale de Turin, en Italie.
Ce serait le linceul qui aurait enveloppé
le corps de Jésus après la crucifixion
pour la mise au tombeau. Ce suaire porte une double image,
en « négatif » et peu visible qui serait celle
d’un homme mesurant 1,81m et
devant peser environ 77kg.
L’image
C’est en 1898 que fut photographié, pour la première fois, le « suaire de Turin ».
L’image très diffuse apparut alors
très nettement sur le négatif.C’était celle d’un homme aux cheveux longs, barbu,aux yeux clos ; la pommette droite semblait tuméfiée.
Négatif du visage du « suaire de Turin »
réalisé par Secondo Pia, le 28 Mai 1898.
De nouvelles photographies, effectuées en 1931, avec des technologies plus modernes donnèrent les mêmes résultats. 
Il fallu attendre 1978 pour que des analyses spectroscopiques et physiques,
ainsi que des explorations macro et microphotographiques, prouvent qu’il n’existait
sur le suaire aucune substance colorée donc qu’il ne pouvait s’agir d’une toile peinte.
L’examen anatomique indique que l’homme du linceul est mort cloué sur une croix
(traces sanglantes au pli des poignets, plaies aux pieds, meurtrissures au dos, coups au visage et petites plaies autour du front, large plaie au côté faite après la mort.)
Ceci correspond parfaitement au récit de la crucifixion de Jésus…
C’est à l’intérieur du Dôme de Turin, dans une châsse spéciale qu’est jalousement gardé le Saint Suaire. Tandis qu’un musée installé à l’intérieur de la crypte du Saint Suaire de Turin en raconte l’histoire. Un joyau précieux, conservé depuis 1578. Le linceul a toujours mobilisé des millions de personnes à l’occasion de son ostentation. La dernière en date en 2000. Portrait exécuté par la NASA à partir du suaire. 
« Aucun objet au monde n’a été autant étudié : c’est ainsi qu’en 1978 il fut examiné pendant cinq jours, 120 heures d’affilée par 40 savants américains de toutes croyances religieuses et philosophiques, utilisant six tonnes de matériel scientifique. Le protocole des expériences à mener couvrait 243 pages et cinq photographes spécialisés prirent entre 5000 et 7000 photos. Le dépouillement et l’exploitation des observations prirent 150 000 heures de travail. » De nombreux résultats partiels ont été obtenus, certains indiscutables, d’autres sujet à controverses ; un grand nombre vont dans le même sens, certains les contredisent comme la datation au Carbone 14, effectuée en 1988. L’empreinte  n’est pas une œuvre picturale comme le prouvent l’absence de pigments, la correspondance exacte avec la circulation sanguine et la présence de liquides physiologiques humains. Ce tissu a été mis en contact avec le véritable cadavre d’un crucifié : il s’agit bien d’un linceul. L’hypothèse la plus probable et la plus vraisemblable est que le crucifié soit Jésus de Nazareth. Rien ne s’y oppose dans l’état actuel de nos connaissances. En effet il s’agit du seul condamné connu à la fois flagellé, couronné d’épines, crucifié, blessé au côté droit après la mort, les jambes non brisées, et enveloppé dans un linceul sans lavage ni onction ni trace de putréfaction. 

« La toile de lin, le linceul, avec ses traces de feu et la double image du corps crucifié est impossible à reproduire expérimentalement. Le tissu de grande valeur révèle une méthode de tissage connue en Palestine jusqu’au IIe siècle. En continu depuis aujourd’hui jusqu’à 1351, elle pourrait bien, malgré quelques périodes incertaines, remonter jusqu’au Ier siècle. » Elle n’a pas été faite à main d’homme, ni par machine dirigée par l’homme. Ses caractéristiques sont tout à fait singulières: le lin a été roussi de manière à former uniquement l’image du corps d’un crucifié. Des taches de sang montrent les plaies.  Flagellé, couronné d’épines, cloué sur une croix, l’image et les coulées de sang reproduisent toute la passion du Christ telle que les évangélistes la décrivent, et telle que des chirurgiens peuvent l’analyser aujourd’hui, sans aucune erreur. Le Suaire de Turin est depuis 1983, la propriété du Pape. C’est le dernier roi d’Italie, Humbert, qui lui en a fait don. Auparavant, et depuis 1452, le Suaire appartenait à la famille de Savoie. Depuis 1578, il était à Turin, où les Ducs de Savoie ont transféré leur capitale en 1562. Auparavant, la capitale était Chambéry. En 1578, Charles Borromée – déclaré Saint depuis -, évêque de Milan, promet un pèlerinage à pied au Saint Suaire si la ville est délivrée de la peste. Le duc Emmanuel Philibert, malgré la résistance des habitants de Chambéry, transporte le Suaire à Turin pour raccourcir la route de St Charles Borromée. Il y restera. En 1997, le Saint Suaire est sauvé d’un incendie qui ravage la cathédrale de Turin. En 1532, le Saint Suaire avait déjà subi l’épreuve de l’incendie, à Chambéry, dans la Sainte Chapelle où il était déposé. L’image frontale. Négatif La Sainte Vierge Marie, les images et les photographies.   Les apparitions sont généralement vues par un nombre limité de personnes. Parfois la Vierge Marie se montre dans des images et  des photographies. Ces images peuvent même être animées. Dans certaines circonstances, des images ou statues déjà existantes sont animées. La Vierge veut donner des preuves de ses visites ou de ses préoccupations pour l’humanité. Ces images ne sont pas officiellement reconnues par l’Eglise, mais ne sont généralement pas condamnées.   Il a été rapporté à travers les siècles, un grand nombre de ces images. Des images miraculeuses apparaissent dans des lieux insolites.  Elsa au Texas a rapporté des traces de rouille dans une auto représentant la Vierge. Des images apparues dans les fenêtres sont connues, par exemple à.   Tampa Bay, Floride. Dans le passé des images célèbres ont été approuvées par l’Eglise. Le cas le plus célèbre est le Tilma de Juan Diego, avec l’image de  Notre Dame de  Guadalupe   Cette image est connue depuis fort longtemps Images récentes. Apparition de la Vierge pour les funérailles du cardinal Hume. Le 15 septembre 1999, près du cercueil du cardinal Basil Hume à Westminster Cathedral, Terence Wynn, un journaliste a pris une photo aux funérailles du cardinal L’image  est  apparue à la droite de la statue de la Vierge qui ressemble à la Vierge de Lourdes. Images de la Vierge Marie sur les arbres.  Photo prise en Janvier  1997, en Louisiane par Linda Lafleur. C’est une image de la Vierge Marie, les yeux fermés. Dans le brouillard sont d’autres images et la personne pense q’une des photos est son père défunt.  Formation nuageuse à  Medjugorje. Cette photo a été prise par Marilyn Xavier le 27 mai 2004. La Vierge Marie apparaît dans un miroir et semble pleurer. C’est dans  la maison d’un Assyrien, un catholique d’Arizona, USA, en juillet 2003 que. L’apparition est apparue dans un grand miroir. L’image est réapparue quand quelqu’un a voulu l’effacer. Michael Gross de Saint Paul, Minnesota a pris cette photo le 2 Juin  2004 après une tempête électrique. Il voulait prendre la photo du coucher du soleil. Une des photos semble montrer la Vierge Marie. Une autre image montre Jésus Photo de la statue de la Madone au lac des Pleur, Ohio. Le 10 septembre 2003  Eileen Carol, a pris des photographies de la Madone, du lac des Pleurs.. Deux jours après, elle se rendit compte que la Vierge Marie lui avait donné une photo miraculeuse. La statue blanchie avait un visage humain et la face était couleur de chair, avec des yeux.  


Maranatha Spring Butternut Ridge Road Elyria, Ohio

Des images miraculeuses de la Vierge Marie ont été prises en Ohio. L’image de la Sainte Face est apparue d’abord sur la vitre d’une serre à Ile-a-la-Crosse, Saskatchewan, Nord, Canada en Septembre. Puis l’image est apparue à  Fond-du-Lac sur la fenêtre d’une maison. A la fin du mois une statue de la Vierge de Guadalupe de six pieds est apparue à Canoe Narrows. Ces images ont attiré des milliers de personnes. L’évêque  Sutton  a dit qu’il fallait être prudent avant de déclarer ces images miraculeuses. 

  Une image miraculeuse de la Vierge Marie est apparue au Connecticut à la maison de Neil Harrington’s en 1994.  La statue de Notre Dame des Douleurs a pleuré et les yeux ont bougé. Des guérisons ont eu lieu. Cette statue montre la Vierge percée par une flèche. « Maria Steinbach » se trouve près du lac  Constance dans le comté de  Unterallgäu. La Madone au cœur percé se trouve dans l’église Les paroissiens devaient découvrir que les yeux de la Vierge bougeaient, sa figure changeait de couleur et elle pleurait.  On a déclaré plusieurs guérisons de 1730 à 1738. Photo prise en mars 2004 Photo sur un arbre prise par une femme de Missouri Julia Harrell de Wentzville, Missouri. De la fenêtre de sa cuisine sur l”écorce d’un arbre, elle a a vu l’image de Guadalupe.     Photo dite de la Porte du Ciel, le pont entre cette vie et l’autre et l’échelle du ciel. Sept 1996. Le Sacré Coeur et le Calice apparaissent dans les photos des visionnaires. Photographie prise par  Julia Kim le 27 juin 1993. Cette photo montre l’image du Sacré Cœur et un calice. On voit la Vierge Marie et des blessures sur l’Hostie. Des pluies d’hostie sur une photo prise à Medjugorje. 25 octobre 2004 Photo d’Eugene Fernandez Toronto, Canada. La statue de la Vierge Marie qui a parlé à Renato Baron. Cette photo aurait été prise par un docteur dans une église vide à Medjugorje, en 1980.  La Vierge portant un enfant et est apparue en développant la photo.    La Vierge Marie apparaît dans un film à  Betania,Venezuela   Cette photo a été prise par Gina Apodaca dans un site ou la Vierge était apparue, aux USA. Elle voulait photographier la montagne. Après développement l’image miraculeuse est apparue. La Vierge Marie sur un tronc d’arbre. Colma, CalifornieLe 11 janvier 1998, près de San Francisco. 
des personnes accompagnées d’un prêtre Orthodoxe viennent prier à la base du tronc croyant voir une image de la Vierge.  Une autre image de la Vierge a été vue dans les environs.      
Une image de la Vierge prise le 25 novembre 1978 par T. Bachor de Long Island, New York qui prenait la photo d’un ami. Aux Philippines, des images pieuses apparaissent sur des pétales de roses. Depuis 1991, Carmelo Cortez, un jeune philippin, 21 ans qui a eu de nombreuses expériences de la Vierge, est capable de manifester des images très détaillées, du Christ, de la Vierge Marie et d’autres saints, sur des pétales de roses. Ces phénomènes s’accompagnent de guérisons. En juin 1991, Carmelo Cortez, entendit une voix douce et perçut le son d’une musique merveilleuse. Il en chercha l’origine et s’aperçut qu’elle émanait du portrait. La Madone versait des larmes de sang et l’Enfant Jésus semblait les recueillir dans une main. Des images pieuses apparaissant sur des pétales de roses. Des images de la Vierge, du Sacré-Cœur, de la Mère à l’Enfant, de Saint Joseph et l’Enfant, de Saint François d’Assise, et de beaucoup d’autres saints apparaît sur les pétales 

Nova Scotia. L’image de la Vierge paraît sur un mur peint.  Trois colombes apparaissent le dimanche de la Sainte Trinité  à la grotte de Lourdes, Ssan Antonio. Texas. La Vierge Marie et des symboles sur un mur et une porte à Brookline USA. Le 14 Avril 2001 à la maison de Frank Simplice, Une silhouette luminzusqe est apparue dans une photographie pendant une Messe Orthodoxe à l’Eglise St Sépulture de Jérusalem, Une silhouette lumineuse est apparue pendant la Messe au Saint sepultre à Jérusalele 24 octobre 1993. Les photographies miraculeuses de  Bayside. « Je vais continuer de communiquer avec des personnes Tout sera donné secrètement. C’est une grâce pour ceux qui sont dans la lumière. D’autres regarderont et ne verront rien. .. » – Notre Dame. Un phénomène de l’apparition de Notre Dame des Roses est que l’on peut prendre à Bayside des photos miraculeuses.  Ces photos ont été prises par des pèlerins pendant 25 ans. Notre Dame dit que le Père utilise nos technologies nouvelles pour communiquer avec une génération qui est tombée. Une génération au coeur dur. Et aux yeux aveugles qui ont besoin d’une preuve surnaturelle. Quelques exemples de photos miraculeuses de Bayside. Fatima – Jacinta 1972″ Le 14 septembre 1974, un homme qui prenait des photos d’une statue de la Vierge développa une photo Jacinta 1972 . La Vierge aurait dit que dans cette image se trouve la date du châtiment ? Heure, mois et année, comme décidé par le Père.  Je veux que cette image soit propagée Photo prise par Angela, en 2000 sur les lieux des apparitions de Bayside. La « Boule de la Rédemption » – Une comète qui tombe sur la terre. du 18 juin, 1988 au Pavillon Vatican montrant  la boule de Rédemption heurtant la terre..  Les objets miraculeux. Les  images et statues qui saignent ou pleurent sont les plus communes. De nombreux cas de trucages ont jeté du discrédit sur ces phénomènes. Comment expliquer que certaines statues miraculeuses  d’entre elles ont été enfermées sous scellés tout en continuant à produire des larmes, du sang ou d’autres substances ? Le sang coagule en quelques secondes lorsqu’il parvient à l’air libre. Comment expliquer que des statuettes reconnues authentiques ont  produit du sang liquide et pur.   La sueur exsudée des statues miraculeuses. Les liquides autres que le sang et les larmes sont parfois exsudés par les objets religieux. Maria Concetta  Pantusa est née en 1894 et morte en 1953. Le lundi 17 février 1947, veille du mardi gras, elle est en prière devant un meuble, face à une image du Christ.  Un liquide rouge macule tout à coup cette image. “ L’image était toute recouverte de sang, en partie coagulé, mais la plus grande part en était encore toute fraîche et même par endroit formait de petites bulles, comme du sang qui aurait subi un récent bouillonnement. L’impression nette et précise était que le sang jaillissait de la Sainte-Face et non qu’on l’y avait appliqué. Le analyses en laboratoire ont donné pour résultat : sang humain pur du groupe O+. 

Ce phénomène a été reconnu comme réalité objective par l’Eglise vingt ans après la mort de Maria Concetta Pantusa. Syracuse (Sicile). La Madone des Larmes, 1953. A Syracuse dans l’après-midi du mardi 1er septembre 1953. Une femme mariée depuis sept mois et qui attend un enfant, souffre de contractions très douloureuses. Une statue de la vierge a été offerte à Soudain des coulées de liquide incolore se forment à la commissure intérieure des yeux de la Vierge. Lorsqu’elles glissent le long des joues de la Madone et tombent sur le lit. Une commission d’enquête est bientôt constituée, rassemblant des prêtres mais aussi des experts chimistes et deux médecins. Le liquide insolite est recueilli en quantité suffisante et l’objet minutieusement examiné. L’analyse du liquide révèle qu’il est d’une composition analogue à celle des larmes humaines. De nombreuses guérisons inexplicables sont alléguées suite à des contacts avec des tampons de coton ayant servi à éponger les larmes. La première de ces guérisons est d’ailleurs celle d’Antonina elle-même, dont les douleurs cessent et qui peut mettre au monde normalement l’enfant qu’elle attendait. Un sanctuaire sera édifié en l’honneur de la Vierge qui sera surnommée localement Madone des Larmes. Madrid, 1938 Une personne de Saragosse ; Maria Nieves Saiz, 13 ans  a déclaré avoir vu la Vierge qui s’annonça sous le titre de “Marie, Reine des Victimes et Mère des Prêtres, Co Rédemptrice, Médiatrice et Avocate universelle”. Cette apparition se renouvela épisodiquement pendant trente-quatre ans. Plusieurs fois la Vierge fit part à la petite de son désir qu’une statue soit réalisée à son effigie, la représentant telle qu’elle lui apparaissait. La Madone se montrait en compagnie de l’Enfant Jésus, les pieds reposant sur un globe terrestre comportant une croix ainsi qu’une colombe et douze cœurs dorés situés au-dessus de sa tête. Cette statue ne fut réalisée qu’en 1961. A peine sortie de l’atelier du sculpteur celle-ci se mit à saigner. Les analyses révélèrent un sang humain très pur du groupe A. La statue (haute de 57 centimètres) fut alors enfermée dans une boîte comportant une vitre et des scellés, opération effectuée devant notaire. Le prodige se reproduisit six autres fois en quatorze ans, à l’occasion de fêtes liturgiques. Les scellés furent toujours trouvés intacts. Précision intéressante : c’était tantôt le cœur de la Vierge qui saignait, tantôt ses yeux. L’Eglise ne s’est pas prononcée à propos de ce phénomène. Autres cas de larmes. Akita, Japon (Une statue qui pleure du sang. ) De 1973 à 1981 une statue de la Vierge a pleuré et saigné à Akira au nord du Japon Ballinspittle, Irlande (une statue qui est animée.) Cicero, USA (Une icone qui pleure des larmes. ) Civitavecchia, Italie (Une statue qui pleure des larmes de sang) Conyers, USA (une icône qui pleure.) Damas, Syrie (Une icône qui pleure.) Diego Martin, Trinidad (une statue qui pleure des larmes de sang) Eliakon, Chypre (Une statue qui pleure de l’huile) Kenner, USA (Une peinture qui pleure.) Klokochovo, Slovaquie (une icône qui pleure.) Marijapovch (ou Mariapoch), Hongrie.Une icône qui pleure.) Mura, Espagne (Une statue qui pleure des larmes de sang.) New Sarov, USA (Une icône qui pleure des larmes de myrrhe.) Phoenix, USA (Une statue qui pleure des larmes de  du sang) Tampa Bay, USA (Six icônes qui pleurent.) Toronto, Canada (Une icône qui pleure.) Troy, USA (Une icône qui suinte l’huile.) Italie. Syracuse. La statue  qui pleure de Notre Dame de Syracuse en Italie a été approuvée par le pape Pie XII. 

Akita, Japon
 
 
Ballinspittle, County Cork, Irlande
Une statue qui bouge. 
Cicero, Illinois, USA
Une icône qui pleure. 
Octobre 1997.
Eglise Orthodoxe chrétienne de St Georges, Antioche.   
Conyers, Georgia, USA
Une icône qui pleure. Associé à la Visionnaire Nancy Fowler. A Conyers une icône de la Vierge a pleuré. . 
Damas, Syrie.
Notre Dame de  Soufanieh.
Diego Martin, Trinidad 
Une statue au couvent de Christ Roi a pleuré des larmes de sang.   Eliakon, Chypre.
Une icône qui pleure, Panagia-Theotokos-Paranythia 
Monastère de Eliakon. En 1997des larmes sont venues de l’image du Christ Enfant que tenait la Vierge. Plusieurs autres icônes ont également pleré.   Kenner, Louisiana, USA
Une icône de notre Dame du Perpétuel secours. . 
Klokochovo, Slovaquie de l’Est.
L’icône de  Klokochovo a pleuré. 

  
L’icône originale est perdue. En  1670, cette icône a commencée à pleurer. Marijapovch, Hongrie.
L’icône qui pleure de Notre Dame de  Marijapovch. 
L’icône de Marijapovch, a pleuré le 14 Novembre 1696 et du 8 au 19 Décembre 1696. Puis en août et en décembre 1905. Mura, Espagne Une statue de marbre de Notre Dame de Mura a pleuré des larmes de sang.   Nouveau Sarov, Blanco, Texas, USA
Une icône de Sarov a pleuré des
Notre Dame de Sarov.
depuis le 24 Avril 1985 et continuellement par intermittence. 
Phoenix, Arizona, USA
Deux statues qui pleurent des larmes de sang. 
assiociés aux visions de  Patricia Mundorf.
Une statue de Notre Seigneur, un Sacré Coeur aussi saigné en 1998. 
Six icônes qui pleurent . Le 18 Juillet 1989, six icônes ont pleuré à au sanctuaire de St Michel à Tarpon Springs au Tampa Bay.  Toronto, Ontario, Canada
Une icône qui suite de l’humidité. 
Après la messe  en 1996 une icône de Notre Dame de Kazan à  York district  Toronto 
Troy, Michigan, USA
Une icône de Notre Dame de Portal a suinté de l’huile. 


En 1997, Une statue de N Dame de Perpétuel Secours a suinté. Des guérisons ont été rapportées. Les statues, icônes, images, peintures et photographies miraculeuses. dans La Vierge Mariesetstats1 D’autres exemples de statues qui pleurent.  Australie(1994) Une statue de Notre Dame de Fatima qui pleure Cette statue achetée par Sam Scevola 16 ans, de Rooty Hill, une ville près de  Sydney, Des prêtres sont au courant de l’événement mais ne font pas de commentaires. Bénin (1997) Le 1er Avril 1997 une statue de la communauté des Soeurs Franciscains à Gebegamey au Bénin, Afrique, a pleuré des larmes de sang. . Irlande (1994) Quelques  milliers de visiteurs du monde ont visité  le village de Grangecon en Irlande pour voir pleurer des larmes de sang une Madone appartenant à Mary Murray. Italie(1987) Entre juin et octobre 1987, du sang a coulé du cœur d’une statue du à Parmes, Italie.  Des conversions ont eu lieu. Italie (1994) A Sant’Antonio Abate, Naples, une statue a pleuré des larmes de sang;puis a exsudé du sang par les yeux, les mains la tête la poitrine et les pieds. La statue a été enlevée par les autorités ecclésiastiques. Italie (1995) – Civitavecchia Une statue qui pleure les larmes de sang à  Civitavecchia, non loin de Rome, Italie. . La statue avait été apportée de Medjugorje pour une grotte familiale Des statues qui pleurent ont été rapportées en Italie. : Potenza (Mai 1991); Nocere Inferiore (Juin 1992); Subiaco (Janvier1994); San Chirico, Raparo (Mai 1994); Tivoli à Castrovillari, Calabria. A Taranta Peligna dans les montagnes Abbruzes, une statue ramenée de Lourdes par un pèlerin a pleuré des larmes de sang.  Mexique. (1992) Une Madone qui pleure et guérit à San Tomas découverte par Ana Avila,12 ans. Sa mère atteinte de Cancer a té guérie. Porto Rico. (1994) En juin  1994, dans une église de Ste Rose de Lima à Rincon, Porto Rico, une statue de la Vierge à pleuré. Depuis selon le prêtre  Edgardo Acosta, des larmes continuent de couler. Plusieurs pèlerins qui croient au miracles viennent prier. Espagne. 1998) A  Mura, 50km au nord de  Barcelone, en Mars1998, un prêtre  Luís Costa a découvert qu’une statue de la vierge a pleuré des larmes de sang. Cette statue venait de Mdjugorje.   USA – Las Vegas, (1998) A la grotte privée de  Pablo Covarrubias, une Vierge de ND de Guadalupe ramenée de la Basilique de Mexico City a pleuré de vraies larmes. Des guérisons sont rapportées. 

Kansas (1996) Chez Thomas et Margarita Holguin à Lewis, Kansasune, une statue de ND de Guadalupe a pleuré. Puis les larmes sont devenues des larmes de sang. Virginie (1992) Le Rev. James Bruse, Pasteur de l’église catholique de St Elizabeth Ann Seton à Lake Ridge, Virginiea  montre des stigmates et en sa présence des statues pleurent et émet des sons de souffrance.    1992 Une statue de porcelaine a pleuré des larmes de sang. . Les autorités de Santaigo on révélé que c’est du sang humain du O-4. La statue pleure particulièrement devant des enfants. . » Cette statue appartient à une femme Chilienne Olga Rodriguez, à La Cisterna Santiago. Depuis septembre 1996, une icône de la Vierge a pleuré. ans une église orthodoxe grec à Toronto. Canada.  La Madonne est une copie d’une icône de 750. Cet évènement a attiré beaucoup de critiques et du scepticisme après des révélations des problèmes financiers  de l’église.   Les croix de lumière. Des croix de lumière sont apparies à  El Monte,en 1988, sur une fenêtre quad il y a de la lumière de l’aitre côté. La croix n’est pas dans la fenêtre mais peut apparaître dans la chamber ou dans le jardin.   Une famille de Magdalena ; Paulo Robledo, qui ont cinq enfants et sont pauvres, pense que la croix donne une grande force spirituelle. Les Robledos, trouvent qu’il ya plus de communication entre les familles. Et une paixprofonde et une unite inconnue chez les priants, comme jamais auparavant. Une autre croix d’ El Monte est apparue à la maison de of Jesus et Sylvia Pinedo. Sylvia pense que c’est un signe de Dieu que jésus va revenir. Des visiteurs font la queue pendant des heures pour voir la croix.   Une autre croix est apparue chez Rosa Samaniego. Elle aurait remarqué q’un oeil apparaissait près de la croix.   Chez Alicia Samosa Sileski, deux croix sont apparues. Des guérisons spetaculaitres sont rapportées. Dossier sur les images associées à la photographie de la Vierge Marie apparue le 15 Août 2004, à Quatre Bornes, Maurice. (Famille Félix.) Le 15 août 2004, pour la fête de l’Assomption,, le pape Jean Paul II était en pèlerinage à Lourdes malgré sa maladie. La messe était diffusée sur radio RCF par satellite et aussi sur la Tv en direct de RFO Réunion. Denise regardait la Tv Canal satellite pendant que j’étais en train d’enregistrer le son. Je l’ai rejoint et a pris quelques photos du pape. Le même jour j’ai transféré les photos sur l’ordinateur et a été étonné de voir qu’une des photos montrait une Vierge transparente. J’ai envoyé une copie de la photo à mes proches, sœurs et enfants et quelques amis seulement Après plusieurs mois nous avons décidé de faire parvenir une copie au Révérend Johan Roten SM directeur The Marian Library, Inernational Library University of Dayton. Un expert renommé en mariologie. Nous sommes convaincus qu’il s’agit d’une photo miraculeuse pour différentes raisons. 1.La photo de la Vierge devant le pape ne peut être une double exposition. On ne passe pas des photos pendant une transmission en direct. 

2. la Vierge est partiellement transparente et une partie de son corps laisse voir le visage du pape 3. L’image est celle de Lourdes mais différente. Le visage de la Vierge est enfermé dans un genre de conteneur qui ressemble à un masque. 4. Le rosaire semblable à la statue de Lourdes est visible et n’est pas transparente devant le visage du pape. J’ai soigneusement étudie la photo avec l’aide des logiciels d’images de l’ordinateur et a trouvé a. que l’œil de la Vierge comprend une photo. Je présente des images de cette photo. D’autres photographies sont associées à l’image reçue le 15 août. Une image de la Vierge et l’Enfant montrant l’Enfant Jésus les yeux levés contemplant la Vierge. Etude des yeux de la Vierge de Guadalupe. Le Docteur Jose Aste Tönsmann est né à Lima, au Pérou.. Des études ont permis de découvrir plusieurs images sans l’œil de la Vierge. Le 9 Décembre 1531, au sommet du Tepeyac, la Vierge dit à Juan Diego qu’elle voudrait que l’on construise un temple pour que les gens connaissent Dieu et  » pour réaliser ce que demande mon regard miséricordieux « . Cela est raconté par Nican Mopohua, dans un texte écrit par l’indien Valeriano, contemporain des apparitions. Ces paroles sont corroborées maintenant par une lecture quasi littérale : dans les pupilles et les cornées de l’Image de la Vierge de Guadalupe, qui ne mesurent pas plus de 8 millimètres de diamètre, apparaissent 13 images de personnes,ou peut-être encore plus. En 1951,le dessinateur mexicain Carlos Salinas, en observant à la loupe la photographie de la Vierge de Guadalupe, avait découvert dans l’œil droit, l’image d’un homme barbu, qui, selon Salinas, devait être Juan Diego, le témoin. En réalité, la découverte avait déjà été faite par Monsieur Alfonso Marcué quelques années auparavant, mais étant donnée la persécution religieuse, cela n’avait pas été divulgué.   Un autre fait a attiré l’attention de ces scientifiques. Après trois siècles et demi, il n’y a aucune décoloration, ni dégradation de la figure originale en quelque endroit de la toile d’agave, car n’ayant pas de vernis, elle aurait dû être détruite il y a déjà cent ans. Selon eux, il est impossible d’expliquer le type des pigments chromatiques utilisés, et la longévité de la luminosité et de la brillance des couleurs. En résumé, l’image originale est inexplicable. Dans les yeux de la Vierge de Guadalupe, fut découverte treize minuscules figurines. L’événement se produisit dans les deux yeux, à l’exception d’un seul personnage. Le Concile de Nicée. Les travaux du second concile oecuménique de Nicée (787) qui rétablira l’usage des images religieuses. Léonce confirmait le culte des images par divers miracles opérés, ou par les reliques des martyrs, ou par les images. L’adoration que l’on rend aux saints n’est qu’une marque d’honneur ; celle qu’on rend à Dieu est un culte de latrie ou de service, qui n’est dû qu’à lui, selon que le dit Moïse : Vous adorerez le Seigneur votre Dieu, et vous le servirez lui seul. Euthymius, évêque de Sardes, lut au nom du concile une confession de foi, à laquelle tous les évêques souscrivirent, les légats du pape les premiers. L’article qui regarde les images est conçu en ces termes :  » Nous recevons la figure de la croix précieuse et vivifiante, les reliques des saints et leurs images ; nous les embrassons et les saluons, suivant l’ancienne tradition de l’Église de Dieu, c’est-à-dire, de nos saints Pères qui les ont reçues, et qui ont ordonné qu’elles fussent mises dans toutes les églises et dans tous les lieux où Dieu est servi. Nous les honorons et adorons ; savoir, celle de Jésus-Christ, de sa sainte mère et des anges, qui, quoique incorporels, ont néanmoins apparu comme hommes aux justes ; celles des apôtres, des prophètes, des martyrs et des autres saints, parce que leurs images nous rappellent leur souvenir, et nous rendent participants en quelque manière de leur sainteté ». Reliques et images miraculeuses. Autriche.Vienne Couvent de St. Elizabeth. Le crâne de  St. Elizabeth de Hongrie,Hofburg Maison du Trésor. Préserve la lance de St Maurice (St. Mauritius.) Dans la lance est insérée un clou de la crucifixion du Christ. Belgique Eglise paroissiale de  Weverlgham. Une portion de la couronne d’épines. Anvers. Gheel. 

La relique de  St. Dymphna martyr. Brabant Bruxelles Cathédrale de Ghent. Un fragment de la vraie croix. Flandre Est. Dendermonde. Abbaye de St Pierre et St Paul. Préserve le bâton de  St. Bernard. Ghent Eglise St. Michel. Une épine de la couronne d’épines. Brésil. Rio grande do sul. Pôrto Alegre Preserve un crucifix qui a saigné en 1968. 
Canada
New Brunswick
Northumberland Rogersville. 
Notre Dame de l’Assomption Abbaye des Trappistes. Préserve les ossements de St. Théophile. Préserve une ampoule contenant le sang de  St. Théophile. 
Ontario
York
County

TorontoUne église Orthodoxe grec. 

Préserve une icône qui pleure de Notre Dame de  Kazan. Quebec Montmorency No. 1 Ste-Anne-de-Beaupré  Basilique de  St. Anne Preserve sept reliques de  St. Anne, Mère de la Vierge Marie. Réphblique Tcheque. Prague Eglise de l’Enfant de Prague. Préserve la statue miraculeuse de l’Enfant de  Prague, Cathédrale St Vitus. Preserve la langue in corrompue de  St. Jean Nepomucene (St. Jean Nepomuk) Preserve les ossements de  St. John Nepomucene El Salvador. San Salvador. La cathédrale héberge la tombe de  l’archevêque Oscar Arnulfo Romero. Oscar Arnulfo Romero n’est pas canonisé. En 1980 il est mort assassiné en disant la messe dans la chapelle de l’hôpital de la Transfiguration.  Le pape Jean Paul II l’a appelé un martyr. Des miracles et guérisons lui sont attribués.   Ethiopie. Tigray Axum (ou Aksum) Ste Marie de Zion Cathedrale Orthodoxe Ethiopienne. Préserve l’Arche du  Covenant. France. Ars Eglise paroissiale. Préserve les restes in corrompus de  St. Jean Marie Baptiste Vianney (le Curé d’Ars.) Préserve  aussi le Coeur in corrompu de St. Jean Marie Baptiste Vianney (le Curé d’Ars.) Pibrac Preserve s les restes de  Ste Germaine Cousin. St. Jacques de Compiègne Préserve  une partie de l’éponge qui a été remplie de vinaigre et offert au Christ sur la croix.   Clairvaux Le monastère préserve un vêtement de St. Bernard.   Fain-les-Moutiers. 

L’eglise paroissiale préserve le font baptismale utilisé pour le baptême de Ste. Catherine Laboure. Aussi le berceau et vêyements de Ste Catherine Laboure. Fleury Saint-Benoît-sur-Loire Préserve une portion de reliques St. Benoît Vézelay Abbaye Cluniac. Préserve une relique de  Ste Marie Madeleine. Villalata. Basilique de  St. Maximin. Préserve une portion des reliques de Ste Marie Madeleine. Aquitaine. Gironde. Bordeaux. Monastère Carmélite. Préserve le reliques de  St. Simon Hautes-Pyrénées Lourdes Préserve le rosaire tenu par Ste Bernadette Soubirous pendant les visions. Préserve la cape blanche de  Ste.Bernadette Préserve les chaussures noires de  Ste Bernadette Basse-Normandie. Calvados. Lisieux. Couvent Carmelite. Préserve  la statue de la Vierge Marie qui a bougée et a souri à Ste. Thérèse de Lisieux, pendant son adolescence et sa maladie.  Préserve les longs cheveux coupées de  Ste Thérèse de Lisieux quant elle est entrée au couvent. Préserve les habits de carmélite de  Thérèse de Lisieux. Préserve des objets appartenant à Ste.Thérèse de Lisieux Bourgogne. Nièvre. Nevers. Couvent de St. Gildard. Préserve le corps incorruptible de  Ste Bernadette dans de la cire. 

Préserve le fauteuil dans lequel est morte Ste. Bernadette Préserve le sac, la bourse et une lettre et divers objets appartenant à  Ste Bernadette. Préserve un crucifix donné à Ste. Bernadette par le pape Pie IX. Préserve le rosaire et la médaille du Sacré Coeur de Ste Bernadette. Bretagne. Finistère Ste-Anne-de-la-Palue (or Palude) Eglise de  Sainte Anne. Préserve une statue de Sainte Anne trouvée dans la mer. St-Jean-du-Doigt Une église preserve un doigt de  St. Jean Baptiste.   Morbihan Ste-Anne-d’Auray Eglise de  Sainte Anne. Préserve des reliques de Ste Anne. Préserve une statue de Ste Anne trouvée suivant une vision en 1623. Vannes Cathédralé de Vannes Préserve les reliques de  of St. Vincent Ferrer.  Centre Eure-et-Loire Chartres Nôtre Dame de Chartres Préserve le voile, la unique et la chemise de Marie.  Devant la statue Vierge du Pilier.   Préserve  des reliques de  St. Lubin, Evêque de  Chartres Franche-Comté. Doubs. Besançon. Préserve a des reliques de Ste. Elizabeth de Hongrie. Monastère de Ste. Claire. Préserve la Croix du Ciel. Contenant une relique de la vraie Croix. Présentée miraculeusement par Ste Colette.  Preserve un crucifix présenté par  SteColette à St. Vincent Ferrer. Haute-Saône. Faverney. Nôtre Dame de la Blanche statue. 

Préserve une hostie préservée du feu en 33 heures de lévitation en 1608.  Une relique de Ste Agathe. Jura Poligny Monastère de Ste. Claire Préserve des reliques de  Ste Colette et des articles appartenant à Ste Colette Ile-de-France Paris. Chapelle. 77 Rue de Reuilly Préserve le Coeur in corrompu de Ste. Catherine Laboure. Dans un reliquaire de cristal et d’or. Préserve la tombe originale de  Ste Catherine Laboure. Maison Mère des Filles de la Charité.   140 Rue du Bac Préserve le Coeur in corrompu de  St. Vincent de Paul à l’Autel.  Préserve les reliques Ste Louise de Marillac dans la cire. Préserve  le corps de Ste Catherine Laboure. Préserve la main amputée et in corrompu Ste Catherine Laboure dans le cloître des Novicias.   Préserve la chaise ou la Ste Vierge Marie s’est assise pendant l”apparition à Ste Catherine Laboure.    Notre Dame de Paris. Préserve une partie de la Couronne d’Epines, montrée chaque année le Vendredi Saint Préserve une parte de l’éponge remplie de vinaire et offert au Christ sur la Croix. Préserve un fragment de la vraie Croix.   Val-d’Oise. Argenteuil. Basilique Saint-Denis. Préserve la tunique du Christ déchirée depuis la Révolution Midi-Pyrénées. Tarn-et-Garonne. St-Antonin. Preserve les reliques de  St. Antonin Picardie. Aisne. Soissons. St. Medard. Préserve  une partie des reliques de St. Sébastien. Provence Bouches-du-Rhône Apt Préseve la plupart de reliques de Ste Anne. . Marseilles La Cathédrale conserve les reliques de Charles Joseph Eugene DeMazenod, Rhône-Alpes. 


Actions

Informations



Une réponse à “Les statues, icônes, images, peintures et photographies miraculeuses.”

  1. 7 04 2008
    marino gamba (11:51:23) :

    il y a une statue de la vierge de fatima qui a pleurè en france le 22 aout 1997. Je voudrais savoir dans quelle ville.
    Merci.Marino gamba

Laisser un commentaire




A tempo di Blog |
Cehl Meeah |
le monde selon Darwicha |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mythologie
| jamaa
| iletaitunefoi